Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 06:27

Retour dernière session : énergie positive.

'Il n'est pas plus aisé de comprendre sa part positive,
que sa part négative.
Se laisser porter sans résister par ce qui est bon pour nous,

peut être une tâche lourde à porter,
Sinon notre société ne serait pas dans l'état où elle est'.

Après avoir visité notre part obscure,
visite de ce qui fait écho en nous au niveau positif.

Chaque évolution peut se faire aussi bien en passant par du négatif que du positif.
Chacun de nous est libre à tout moment de choisir le chemin, mais pour pouvoir le faire librement (et pas par peur) il fallait être capable de cotoyer sa part obscure. D'où le stage d'avant.


1er jour:

Matin:
Eglise positive. 'nettoyer le passif négatif / positif'
Travail sur une part de nous, mi émotionnelle / mi construction spirituelle qui compte les points de nos actions positives / négative.
Une croyance tellement ancrée dans tous les peuples de la terre qu'elle a créé un système inconscient chez chacun de nous.

Ce système est spécifique aux croyances de chacun et totalement terrestre, il n'a pas d'existence ailleurs.
Chaque peuple a des mythes où il est jugé après sa mort en fonction de ses actes positifs et négatifs par son dieu (ou ses saints!).

Il s'agissait d'aller sur un endroit permettant d'accéder à ce système de 'point' interne et s'en débarrasser (!).

L'église donnait accès aux aspects positifs de la chrétienté sur terre.
( à une époque où n'éxistait que la loi du plus fort, apport d'une nouvelle vision des choses,
mettre en relation la communauté et permettre aux humains de recommuniquer entre eux (rôle de l'église au départ),
remplacer les anciens cultes non humains par une image humaine (jésus et les saints) pour comprendre que ces énergies sont dans l'humain et peuvent être trouvées en chacun de nous.)


Après midi:
Différents travails d'équilibre en groupe sur un grand rocher en forêt.

'Faire le pont entre les inter-relations'.

Travail d'équilibre à deux en passant par les pieds.

 

2ème jour

Matin:
En cercle, chacun se met au milieu à tour de rôle, et les autres donnent un mot ou une phrase permettant de développer les qualités intérieures de la personne.

Travail tambour
Chacun se met au milieu à tour de rôle et joue du tambour pour le groupe avec l'intention d'aider le groupe à réaliser son potentiel de qualités.


Après midi:
Visite d'un lieu qui fait point de retour des expériences terrestres.
Permettre à chacun de se remettre à sa juste place en tant que minuscule éxpérience de vie d'un tout immense L'humain lui même est peu de chose dans ce retour quotidien qui renvoie l'expérience de toute la planète, même de chaque brin d'herbe, jusqu'au non terrestre ! Incomprehénsible pour l'humain est tellement immense qu'il peut être terriblement difficile d'accepter à quel point nous sommes minuscules en tant qu'humanité et encore plus en tant qu'individu.

 

3ème jour

Travail à changer les repères.
Différents exercices qui font perdre nos repères.

Massage en groupe.
En cercle, chacun masse la personne devant soi.
Une personne change le type de massage et chacun le transmet devant lui en fonction de ce qu'il ressent.

Après midi:
lieu pour 'remettre en communication le sourd et l'aveugle' en nous.
Faire le lien avec des parts enfouies et leur permettre de recommuniquer en nous.


Un stage épuisant pour moi.
Passer par du positif a mis en lumière des parts qui voulaient changer de forme et c'est passé par le corps.
Donc travail très lourd, mais très libérateur physiquement également.

Merci à tout le groupe :)

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 07:18

 

 

  diffusion-logique-de-niveau.jpg

 

 


 
Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 09:14

'Sortir de la fuite de son corps et de sa vie,
sortir de la fuite de la société que nous avons créée,
pour pouvoir évoluer et se reconstituer,
dans une manière de fonctionner plus évoluée'.

Travail sur soi en passant par le corps et le 'bas'. Nécessaire pour développer la jouissance et dénouer la goutte rouge.

Tout le problème de notre société et notre problème individuel peuvent se résumer facilement en problématique de donner/recevoir et de partage.


Deux comportements toxiques:
Vouloir tout donner sans recevoir.
Vouloir tout recevoir sans donner.
Les deux conduisent à l'exclusion et au vampirisme des autres.

En résumé l'humain est fait pour vivre en communauté.
Deux humains séparés meurent de froid. S'ils se collent l'un à l'autre ils se réchauffent mutuellement.
Si quelqu'un sort du groupe, soit il meurt de froid, soit il devient vampirique du groupe à court terme (pour survivre).

Donc vouloir tout donner pour rien, implique un déni de ses besoins qui conduit soit à la mort (si on va au bout de l'expérience) soit à devenir vampirique pour les autres.
Donc au final l'inverse de ce que l'on voulait : on finit par tout recevoir pour rien.

Accepter le simple donner/recevoir et entrer en interaction avec les autres reste la seule solution non toxique.



Problèmes à résoudre localement chez chacun (en vrac) :

- Confusion entre autonomie (capacité à entrer dans un groupe et en sortir sans se blesser ou blesser les autres, capacité à s'adapter à toutes les sociétés) et autocratie ou autarcie.
Volonté d'être indépendant et de se couper des autres. Fantasme non humain. (L'humain n'est pas fait pour être séparé des autres !).
Pour changer une société, commencer par entrer dans le groupe, puis vibrer plus haut.
La révolte ou la fuite sont toxiques et ne conduisent qu'à alimenter l'ancien système et à détruire les personnes qui le font.

- Déni des besoins du corps (quels sont les besoins réels de ce corps en terme de nourriture / confort).
Plus on est en survie et dans des conditions spartiates, plus la structure est rigide et non adaptable.
Plus on est des dans conditions de confort et de facilité, plus la structure est souple et malléable.

Trop de confort par rapport à ses besoins implique trop de mollesse, pas assez de rigidité.
Trop de rigueur par rapport à ses besoins implique trop de rigidité, incapacité à s'adapter et à créer autre choses que de la survie basique.


En résumé il faut que chacun trouve les besoins réels de son corps.
Souvent on va cheminer par les ancètres et leurs besoins (niveau social), pour  trouver ensuite nos besoins spécifiques derrière tous les faux semblants de nos ancètres.
(en dehors des illusions familiales : bourgeois qui se prennent pour des nobles, paysants en survie, guerriers sans foi ni loi qui ne créent rien pour ne pas tout perdre, nobles de haut niveau etc..)
Tous les niveaux sociaux existent, à chacun de trouver où il est bien.
(comment je me sens si je suis en haut, ou en bas par rapport aux autres? Est ce possible d'être à l'aise partout en dépassant les croyances familiales ?).


- Déni de son pouvoir créateur et de ses projets dans la matière (quelle est la création qu'on veut faire ici dans la matière?)
Quelle trace je veux / ne veux pas laisser dans la chaîne de mes ancètres et de mes descendants.
Retrouver sa juste place par rapport à ses ancètres, et assumer son propre rôle d'ancètre.
Accepter d'être un simple maillon d'une chaîne, qui apporte sa création au collectif.


En résumé une fois pas mal de choses résolues, il semble que s'installe le fonctionnement suivant :
- Je donne ce que je suis (j'aime faire du pain, je fais du pain autant que j'ai envie).
- Je reçois ce dont j'ai besoin (ce qui arrive en terme de moyens (argent dans notre société) correspond à ce dont j'ai besoin).
Quand tout le monde est aligné la société fonctionne toute seule sans dirigeant et la synchronicité fait que tout s'imbrique parfaitement et répond aux besoins et envies de chacun.
Cela nécessite de fonctionner ni dans la tête ni dans le ventre, mais dans le centre (interconnexion et coeur).
Une évolution de quelques centaines d'années encore :)

Mais commencer par bosser sur soi pour mettre au clair nos besoins et envies de créations dans la matière.
('solution locale à un désordre global') plutôt que fonctionner en 'opposition à' et 'révolte' ce qui conduit à la stérilité et l'auto destruction.

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 08:53

Liste des participants d'un stage :

Suite à différentes demandes, j'ai modifié le programme d'inscription pour permettre à ceux qui ont participé à un stage de retrouver les coordonnées des autres participants.

 

Il suffit alors de se loguer avec vos identifiants et le stage apparait dans la liste (vous avez participé au stage de etc..) avec possibilité de cliquer sur le détail. Cela permet de retrouver les coordonnées de chacun plus facilement.

 

 

Séances individuelles:

Suite à différentes demandes : les journées du jeudi 12 Janvier et du jeudi 26 Janvier 2012 sont spécifiquement ouvertes pour ceux qui viennent faire le stage du vendredi en Ardèche.

Donc en gros si les personnes se déplacent pour le stage je peux les prendre la veille en séance individuelle si elles le souhaitent (tant qu'à se déplacer en Ardèche autant en profiter, c'est vrai que parfois c'est pas à côté ! ).

Le travail n'est pas du tout le même.

 

Pour l'instant je ne prends pas d'autres inscriptions en séances individuelles dans l'immédiat.

 

Merci à tous :)

 

 

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 18:17

Retour de stage cotignac 'Retrouver ses profondeurs cachées et les mettre en mouvement pour s'en libérer'.

'Un travail à chercher à restructurer,
nos parts obscures refoulées,
empéchées d'évoluer'.


1er jour : Travail préliminaire sur la diffusion.

 

Matin

Travail dans une cave à vin (!) à Cotignac.
Endroit assez négatif qui a besoin d'évoluer.
Pas forcément agréable :)

a) Faire entrer tout le monde dans le groupe (enlever les obstacles au groupe).
Permet de fonctionner sur les chakras 8 à 12 (notion de groupe).
Du coup chaque évolution faite par l'un est faite également par les autres.
b) Apprendre à diffuser sur l'autre.

Après midi:

Travail dans la nature sur une chute d'eau.
Aller chercher un élément de mouvement et de nettoyage pour ramener cette énergie à la cave.
Apprendre à jouer pour se restructurer et avancer.

Travail sur une zone de nature spécifique pour chacun.
Petit saut dans la rivière pour ma part et apprentissage express de la notion 'accepter de se mouiller dans l'expérience'. :)
Une histoire que celui qui joue le rôle de se tenir au centre n'est pas en 'dehors' des choses mais au contraire en plein dans l'expérience de la matière et vit les choses pleinement :)

Retour à la cave et mise en mouvement du lieu en diffusant en 'farandole'.


2ème jour : Remettre en mouvement les interactions et apprendre les bases du coeur.


Matin

 

Travail en diffusion spécifique.
On diffuse en groupe, puis le groupe se scinde en deux et chaque demi groupe va diffuser dans un coin différent,
puis on recommence jusqu'à ce que tout le monde diffuse seul.
On se remet alors en groupe par deux, puis 4 etc.. jusqu'à ce que le groupe rediffuse à nouveau ensemble.
Travail sur la notion de 'accepter la séparation et l'union', spécifique au coeur et à sa capacité à intégrer l'absolu et le relatif (donc l'union et la séparation).


Après midi en balade en haut de la falaise de Cotignac.
travail à 'laisser venir le jeu' en groupe,
Puis séparation en petits groupes où chacun prend le temps d'aller voir ce qu'il veut et de travailler sur ce qu'il veut.


Le travail a permis d'aller contacter nos parts d'ombre en miroir de la cave et de les mettr en mouvement d'évacuation (avec le lien de l'énergie de la cascade).
On peut dire que pour ma part ça dégorge bien dans tous les sens :)


Merci à tous pour le partage, et à Didier pour le bon vin de sa cave :) !


Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 06:38

Ajout d'un stage de 4 jours au chateau de Liviers du 21 au 24 Février, en co-animation avec ma femme.

Horaires : 9h30 (8h30 le premier jour) à 22h30 le soir.

Stage jusqu'à 18h et entretiens individuels le soir, puis repas en commun.

Le logement est à voir directement avec le château, une fois le stage réservé en ligne.

Il est possible de dormir 3 nuits uniquement ou d'arriver la veille et de repartir le lendemain du stage,

suivant les besoins de chacun.

 

 

Ajout d'un stage sur Paris au bois de Vincennes, le week end du 12 et du 13 Mai.

Vu que le stage de la semaine d'avant est déjà plein.

 

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 05:24

'Le monde est en constant changement,
quand quelque chose doit évoluer,
c'est le négatif qui permet de le déceler,
une fois l'information passée,
le positif est réinstallé'.

 

Une dynamique de transformation de nous même passe par une polarisation en négatif de certains aspects de nous ou du monde pour nous indiquer qu'ils doivent évoluer.
Porter son attention et diffuser sur nos parts les plus obscures est donc la voie d'évolution la plus simple et la plus rapide.
L'information d'évolution y est très puissante, même s'il vaut mieux se garder d'entrer dans l'expérience, qui peut être très pénible à vivre.

petit-ying-yang.gif

 

Jour 1 (Préliminaire au travail avec notre part d'ombre)

Matin:

Exercice 1 : 'Faire remonter nos peurs cachées'
On tapote et on masse un peu vigoureusemnet le corps de l'autre, chacun à tour de rôle.
En sachant qu'on est traité ensuite comme on a traité l'autre.

Exercice 2 : 'Clairière de la sorcière'.
Balade dans un lieu assez négatif, travail à contacter l'information d'évolution du lieu par le son.
Histoire de remettre le mental à sa place et ne pas partir dans l'expérience.


Après midi :


Exercice  : Contacter sa zone d'ombre et demander à un autre de la diffuser.
On demande à notre entité négative la plus puissante de se manifester, et on laisse l'autre la diffuser.
Une fois l'expérience enregistrée elle devient de polarité positive, et on peut passer à la suivante.
Différentes variantes à deux, en groupe etc..
Pour s'habituer à communiquer avec nos parts d'ombre sans peur.


Jour 2 (Contacter nos compulsions et corruptions)

Matin:

Visite à Cluny, uniquement sur des lieux négatifs.
Travail identique à la veille, mais sur des endroits qui font lien vers notre part obscure avec plus de puissance.

Après midi :

Exercice pour laisser de l'espace à l'autre et trouver l'équilibre dans la relation.

On est mis face à notre volonté de 'prendre tout l'espace' ou au contraire de 'tout laisser' et notre incapacité à partager.

Équilibre à deux : chacun se met dos à dos et essaye de se relever en même temps que l'autre sans le déséquilibrer ou perdre l'équilibre.
Un exercice qui nécessite une écoute de l'autre.
Suivant les affinités il semble très dur de réussir l'exercice, alors qu'avec d'autres personnes tout se passe sans la moindre difficulté.


Equilibre à trois
Même type de travail à trois.


Jour 3 (Contacter notre horreur et notre aigreur)

Matin :

Exercice qui es tu a deux
A deux, un des deux demande en boucle à l'autre 'qui es tu', pour laisser jaillir nos illusions sur notre identité et notre fonctionnement.
Il est évident que cette question n'a pas de réponse réelle, d'où le malaise quand on pousse l'autre dans un certain contexte.

Cela permet de faire sortir les 'aigreurs' : donc la part de notre personnalité jouée pour faire plaisir aux autres (qui provoque rancune et aigreur donc contre l'autre),
et la part négative : le rôle que nous jouons en opposition à ceux qu'on nous a imposés (si on me demande d'être parfait, je suis le pire de tous pour m'opposer), donc la part d'horreur.

Une fois comprise leur utilité, ces deux part d'ombres deviennent des outils d'évolution pour se recentrer sur 'qui on veut incarner vraiment'.



Après midi :

Exercice rire spontané provoqué
On se tient sérieusement l'un face à l'autre et l'un des deux essaie de rire spontanément.
Très dur et très remuant comme exercice, contrairement aux apparences.
Il oblige à retrouver la légereté de son rôle, ce qui n'est pas sans lever deux tonnes de peurs.

Exercice son en groupe
Chacun se met au centre en chantant le son qui le représente jusqu'à ce qu'il soit satisfait.
les autres lui envoient alors un son pour l'aider à se recentrer sur lui en diffusant.
Cet exercice permet entre autres d'expérimenter que le divin peut être trouvé à travers l'humain, même si l'expérience est très étonnante dans son aspect subtil.


Départ sans prendre le temps d'atterrir et de faire notre câlin collectif :)
Va savoir il semble que c'était l'action juste, peut être comprendre le sens du lien qui nous unit par le manque :)

Merci à tous pour ces moments de partage de notre zone d'ombre.

PS:
Une spéciale pour 'le ragoût de lapin qui voulait être aimé mais pas mangé' et la super entité 'gigi reine des dessins animés' :)
Une deuxième spéciale pour la leçon de mouette rieuse fait par Léon et Didier lors de l'exercice du rire spontané :)

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 05:28

 

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 03:14

J'ai mis un module d'inscription en ligne pour les stages.

Il devrait permettre de centraliser les informations et de mieux organiser  le covoiturage et la prise d'informations pour les lieux de rendez vous des stages.

 

Merci à tous ceux qui sont inscrit pour Cotignac, de se réinscrire en ligne.

Pour l'instant le système n'est actif que sur les stages des 6 prochains mois.

Je mettrai rapidement en ligne les stages au château de Liviers, ainsi que les inscriptions aux rendez vous individuels (à partir de janvier 2012).

 

http://www.journal3eoeil.com/


 

 

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 07:29

'réaccorder des opposés contrariés,
yin et yang remaniés, prendre un nouveau départ
vers ce qu'on veut créer'.

1 er jour : espace de rencontre.

Matin
Faire entrer tout le monde dans l'énergie du groupe.
Travail préliminaire de diffusion.

Après midi
Travail sur une zone.
Se laisser de l'espace pour exister sur un lieu en accord avec le lieu.
Ecouter ses envies et laisser jaillir les gestes, les mots et les sons en accord avec le lieu.

2ème jour. 'se laisser de l'espace pour exister verbalement et physiquement dans le groupe et en dehors du groupe'

Matin
Travail par le geste et l'action.
Laisser jaillir ses 'grains de folie' sur un lieu par le geste.
Se laisser porter par l'énergie du groupe et trouver l'énergie de quitter le groupe pour se réaliser,
sans se blesser et sans blesser les autres.

Jeu de la chenille (chacun guide à tour de rôle les autres) qui se finit par un schisme en deux chenilles différentes.
Transférer l'énergie du feu de camp (donc le lien social dans son sens limitant) dans ses pieds pour retrouver son autonomie et ne plus être dépendant du 'conseil de famille'.


Après midi
Travail par le son.

Chercher son propre son, se donner de l'espace pour l'exprimer.
Laisser jaillir ce son au milieu d'un petit groupe et chercher l'harmonie / disharmonie en soi en miroir avec le groupe.

Deux groupes l'un face à l'autre, chacun envoit le son pour contacter l'autre et l'autre répond.
Idem avec un groupe de femmes et d'hommes.

Travail à diffuser jusqu'à ce que l'harmonie énergétique puisse être réinstallée dans les configurations.



3ème jour. 'Lâcher ses poubelles et repartir de plus belle'.

Digestion du travail de la nuit en réharmonisation de l'énergie de chacun, puis travail à aller se débarasser de ce qu'on ne veut plus.

Matin : travail sur un lieu lié au 'recyclage'.
Apprendre à se redonner l'espace du mouvement dans l'évolution, accepter l'impermanence de sa structure et sa transformation constante.

'Se donner de l'espace pour l'existence au lieu de la performance'
Cheminement en forêt seul ou par petits groupes en prenant le temps de jouir de ses sens (jouissance).
Réapprendre à jouir de sa création.

Après midi : Apprendre à quitter le groupe sereinement.

travail en cercle.
Une personne se met au milieu, chacun la touche en diffusant sur elle, puis lui donne un mot.
Elle quitte le groupe en désignant la personne suivante qui va venir au centre.
Jusqu'à ce que tout le monde ait quitté le groupe.


Merci à tous les participants pour ces moments de partage très humains, et merci à notre hôte pour les super repas dans son beau château :)

 

Merci à ma femme pour ce moment de partage du pouvoir masculin / féminin  :)

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article