Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 08:43

La nourriture est un sujet délicat pour moi, juste quelques pistes :)


'Comment je crée ma vie,
je me sers des événements à l'infini,
je les absorbe, les savoure, les mange,
m'en gave sans fin (faim),
je digère, j'apprends, m'en nourris,
parfois les vomis,
je rends à la terre ce que je n'ai pu intégrer,
et grandis de ce que j'ai digéré.'


Tout le ventre et le cycle de digestion est lié à l'émotionnel et à notre manière de 'vivre' notre vie.

Nous créons des évnements inconsciemment, nous les vivons, nous les intégrons , nous en rejetons une partie et à la fin nous avons grandi (en conscience).
Nous faisons des plats, les savourons ou non, nous les digérons, ils nourissent notre corps ou non, parfois nous alourdissent, nous rendons à la terre la partie non digérée et nous avons non seulement nourri notre
vie ici, mais également permis à ce corps d'évoluer.


Se sert-on des plats qui nous conviennent ou non?
Arrive t-on à les digérer ?

Veut-on les conserver au point de devenir énorme ?
Veut-on disparaitre et ne rien laisser s'amasser sur nous, au point de cesser d'exister et de s'étioler?

Les plats que je mange me nourrissent ils, ou bien est ce que je me gave de choses qui ne me nourrissent pas en fin de compte ? Est ce que j'accepte de manger le plat que je me suis préparé, ou bien est ce que je le fuis ?


Queqlues pistes:

- si ce qu'on mange est adapté, seules quelques bouchées suffisent à nous nourrir.
Si on se gave c'est que la nourriture que nous mangeons ne nous convient pas !

- Si notre activité est adaptée, elle nous nourrit sans avoir besoin de 'remplir' toute notre journée.
Si elle ne l'est pas, on peut arriver à se 'gaver' d'activités sans cesse, et pourtant être toujours vide à la fin (faim) de la journée..

- Le parallèle entre la manière de vivre et de se nourrir est total.
Notre société composés d'obèses dans les pays civilisés qui se gavent de choses inadaptées pour eux toute la journée (travail, société de consommation) qui ne les nourrissent pas, les font grossir mais les laissent vides..
Notre société composés de rachitiques dans certains pays, qui ne trouvent rien pour se nourrir, s'étiolent, disparaissent et meurent, simplement parce que ce qu'on leur propose ne peut pas les faire grandir..

Trouver le plat qui nous convient et nous nourrit et on n'aura pas besoin de 'gaver' sa journée pour exister et grandir..

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article

commentaires

J.Michel 05/11/2011 13:09


Avant le manger, il y a la préparation des plats dans l'âtre de la cuisine.
Et la cuisine, c'est la 1ère des alchimies.

Nourrir le corps, c'est aussi nourrir le corps émotionnel, l'esprit et l'âme, l'enveloppe de l'Être.
Peu importe de manger bio, végétal ou animal, peu ou prou.
Ce faisant, l'important c'est ce que l'on entretient en pensée dans notre esprit et comment l'on y conforme ses actes.

Par exemple, si je mange bio et que je continue à me laisser influencer par l'actualité catastrophique des dérives d'un système agonisant, je pollue mon esprit et de la même manière mon corps, que
si je consommais des produits agro-alimentaires, bourrés de pesticides et d'OGM puisque les infos que nous ingurgitons sont issus de ce même système.

En définitive, tout dépend de la manière dont nous alimentons notre perception de ce monde, et des croyances que l'on entretient.
L'impact aura à coup sûr des effets dans notre vie quotidienne, matérielle, corps et âme compris.


espritdelaforet.over-blog.com 09/11/2011 14:18



Et oui, commencer par faire un 'humain bio' plutot que de faire des 'aliments bio' :)


 



miel 10/10/2011 10:31


Cet article me parle...D'abord pour avoir remarqué que durant la journée du stage tu n'as pas touché à la nourriture...(tu vis de quoi :)
et pour avoir constaté chez moi durant ce même stage et surtout au moment du repas, un mal de ventre terrible avec la sensation de gonfler comme une outre...cette situation survient chez moi
lorsque je suis confrontée comme tu le dis, à une situation émotionnelle liée au bonheur comme au stress...
Mon "gonflement" a disparu lorsque je me suis retrouvée plus détendue dans les bois l'après midi avec un "maître d'apprentissage" et des personnes avec lesquels je me familiarisais...
Que manger ? quelle quantité manger ? c'est aussi mes questions quotidiennes...et depuis quelque temps, manger ou non de l'animal...
Sans compter toutes ces prises de conscience avec le bio, le pas bio...les pesticides et autres poisons que l'on ingurgite à nos dépens...ce qui veut dire que manger équivaut à s'empoisonner...d'où
dilème...
Oui, manger n'est pas une chose simple aujourd'hui.
Merci pour ta journée de stage, christophe, elle m'a fait beaucoup de bien et j'espère que j'aurais l'occasion de revenir partager avec les autres, ces moments très forts.


espritdelaforet.over-blog.com 11/10/2011 12:55



j'ai un rapport difficile à la nourriture (puique un rapport à la matière compliqué).
Je n'ai pas besoin de beaucoup manger, comme pour moi communication et nourritures sont très liés.. si je fait un stage je n'ai pas faim généralement.


Le problème est parrallèle à nos vies : comment les nourrir, avec ce qui est politiquement correct ou avec ce dont on a besoin.. comment après une vie antière de 'nourriture' aprise tout
désaprendre pour se servir uniquement les plats qui nous conviennent.


En gros comment dans le système ou nous sommes changer complètemnet notre manière de vivre sans rejet et sans conflit... pas simple :)



laurent 09/10/2011 17:44


la résonnance de tes réflexions a une importance égale à la justesse de ce que tu vois et nous donne à voir

vraie nourriture
vraie respiration
vraies "impressions",
trois niveaux où déguster de bons plats ?

et cette responsabilité cruciale que tu évoques, d'équilibre, de partage, doit être rappelée là où les hommes sont "responsables"

à une prochaine fois


valerie 09/10/2011 09:35


simple mais tellement vrai
merci une fois de plus pour ces articles lumineux!