Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 10:05

La matière n'est qu'une composition d'éléments (eau, terre, air, feu) et nous mêmes répondons à ce fonctionnement.


L'élément terre nous renvoie sur notre structure et notre capacité à créer notre vie dans sa limite (et la limite de notre expérience ici bas).

La phase du 'non' bien connu chez l'enfant est semble t-il, dysfonctionnelle.
Elle crée une société où les gens ne savent pas créer la structure (les limites) qu'ils veulent mais savent uniquement se structurer en s'opposant aux limites.

Résoudre ce problème en profondeur pour réapprendre à créer.

Travail sur la notion de répression, d'autorité et de création sous différents angles.

Merci à tous les participants :)

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article

commentaires

rochaix 12/10/2011 18:35


Bonjour
Peut-on considérer que participer à cette journée du 7 novembre, au vu du "non" qui est sorti et qui semble collectif (bien que se manifestant à différents niveaux, de différentes manières et dans
des domaines divers pour chaque personne), peut-on considérer que ce qui a été fait / diffuser/enlever/ nettoyer bref ... = que chaque personne en a fini avec ce non et peut aujourd'hui entrer dans
le oui et être créatrice de sa structure ?
En d'autres termes cette journée est-elle suffisante en elle-même pour que je puisse me dire "ça c'est réglé, terminé, je peux passer à autre chose, évoluer avec cette nouvelle structure ou cette
structure "juste"?


espritdelaforet.over-blog.com 15/10/2011 09:43



Globalement on initie une évolution qui vas se poursuivre seule au fur et à mesure.
L'effet direct est différent pour chacun.


Certains integrent immédiatement les changements. (la moitié à peu près)
D'autres ont besoin de temps (quelques jour, mois, après d'un coup sa saute).
d'autres stockent l'information pour plus tard et elle sautera quand ils seront pret.


La réponse est toujours adapté pour chacun, puisque c'est chacun qui se corrige lui même par l'effet miroir.



Jean-Luc 11/10/2011 16:08


J'étais à la journée,je suis concerné par le "non" de l'enfant, tel que je le vis il s'agit de réparer et de replacer le "non" de l'enfant qui n'as pas été entendu, il le vis comme une
impossibilité de se dissocier, il va donc s'opposer pour marquer sa différence , c'est effectivement disfonctionnel.


espritdelaforet.over-blog.com 12/10/2011 08:14



C'est son 'nom' qui n'est pas entendu.. encore une fois sa se joue dans la structure profonde, et c'est inutile de travailler consciemment dessus.



lds 11/10/2011 16:00


Lorsque tu écris que la phase du non chez l'enfant est dysfonctionnelle, et crée une société où les gens se structurent en s'opposant aux limites, que veux tu dire exactement ?
Est ce que tu considères que les enfants qui disent non, traversent une phase dysfonctionnelle ? Ou bien la société est elle à l'image cette phase de l'enfance ?


Michael 09/10/2011 11:48


Salut à tous,
C'est vraiment intéressant que vous ayez bossé la dessus. Il se trouve que dans mon entourage proche ou éloigné, que ce soit au travail ou chez soi (là où se fut le plus explosif a postériori), un
'pétage de plomb' entre personnes s'est fait sur cette notion d'autorité et de limites sociales ou familiales à des points si extrêmes parfois, que ça m'en laisse coi !! (la semaine qui vient de
s'écouler et celle d'avant).
Collision frontale autour de ces notions entre parents, ados et enfants (profs et élèves aussi).
La diffusion aide-t-elle à faire passer cela ou doit-on effectuer un autre travail pour dépasser la structuration contre et ouvrir la voie de la création ?? (j'avoue que moi-même, ça m'a fait un
p..... d'électrochoc toutes ces vieilles odeurs de violence ressorties).
Merci pour les témoignages et retours.
Michael


espritdelaforet.over-blog.com 11/10/2011 12:52



Si on se laisse porter par l'energie du moment, on est toujours sur une évolution collective, exprimée chacun à sa manière.


Le principe de difusion est justement de libérer l'information pour ne pas la vivre violement :)