Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 22:48

"Le don est une illusion,
l'énergie circule à l'infini,
et revient vers celui qui l'a envoyée.
Je reçois ce que je crée et ainsi est la réalité."

Pour le mental :
Donner c'est l'expiration, recevoir c'est l'inspiration.
On fait un effort pour donner (physiquement les muscles travaillent à l'expir) et on se laisse remplir par ce qui est là, on le reçoit simplement .. (inspir).
Si cette notion n'est pas bonne, la respiration n'est pas bonne.

Peu de gens respirent correctement dans notre société où la notion de donner / recevoir est bien compliquée.
Tout le monde veut recevoir, personne ne veut donner, tout le monde finit en apnée.

Le rapport défaillant au donner/recevoir génère les principales armures de notre société.
armure mentale ("ce que je gagne est ce que je vaux") ,
armure émotionnelle ("peur d'être le plus faible de la portée et d'être abandonné par la mère et pas nourri"),
et armure spirituelle ("voeu de pauvreté :  je n'ai pas de poids dans la société ou je meurs si je suis spirituel")

L'argent :
L'argent est une manière de communiquer et une manière simple de concevoir la solidarité (donc la création collective), rien de plus (si si!)
Sur la table de Noël se trouve le travail de plein de gens différents qui ont collaboré pour créer ce qu'on mange. Même si on se le masque par une couche de mental (argent),
il y a bien eu une création collective faite par plein de vrais gens pour qu'on puisse boire du vin, manger du foie gras etc..

Dans un monde émotionnel, si quelqu'un a quelque chose que je veux, je m'en débarrasse et je lui prends si je suis plus fort, sinon j'oublie.
Dans un monde mental, si quelqu'un a quelque chose que je veux, je fais un échange. C'est déja plus structuré.
Dans un monde spirituel, chacun est une cellule de l'univers : il donne ce qu'il produit (ce qu'il est), et reçoit ce dont il a besoin pour exister sans avoir à lutter.

Passer du mental au spirituel n'est pas si compliqué, une fois l'armure mentale, l'armure émotionnelle et l'armure spirituelle passées.


Diaboliser l'argent, c'est diaboliser l'autre en fin de compte et la solidarité de manière générale dans notre société.
C'est très répandu dans les milieux dits "spirituels". Une manière de vouloir être "plus que l'autre" : je suis la cellule qui a besoin de rien et qui donne tout.
Bref le messie, le sauveur, le grand "maitre"... bien égocentrique tout ça.
Accepter d'être un simple humain est autrement plus dur , mais c'est l'humain centré dans la simplicité de ce qu'il est véritablement, qui laisse le divin se manifester à travers lui.


Pour recevoir il faut commencer par donner, sinon l'énergie ne circule pas. (j'expire et après je peux inspirer ce qui vient naturellement).

Obstacles pour donner :
Peur que l'autre ne puisse pas recevoir ce que j'ai à donner (ou ce que je suis).
Si je veux retenir je me sclérose (syndrôme des économies et du compte en banque plein, syndrome de l'obésité également).
Si je suis une cellule du corps qui veut accaparer toutes les ressources je suis un cancer (syndrome de la spéculation et du capitalisme en général).
J'ai l'illusion de m'enrichir et de prendre le contrôle de mon univers, mais je conduis tout le monde à sa perte, moi y compris.


Plein de gens ne comprennent pas pourquoi ils n'ont pas ce qu'ils pensent mériter, mais souvent ils n'ont même pas conscience qu'ils ne donnent rien.


Obstacles pour recevoir :
C'est dur de recevoir, simplement parce que c'est pris comme un jugement pour ce qu'on vaut.
Recevoir sans se sentir dépendant et sans se soumettre : encore plus compliqué.

Plein de gens ont peur de recevoir pour toutes ces raisons et préfèrent n'avoir pas grand chose.

Quand on a enlevé ce masque et qu'on comprend que c'est l'univers qui donne ce dont on a besoin sous toutes les formes, on n'essaye plus de contrôler les échanges, et les armures tombent.


PS:
On ne peut qu'expirer ce qu'il y a dans nos poumons (donc donner ce qu'on est !)
L'autre ne respire pas ce qu'on expire, mais quelque chose que l'univers a retravaillé pour qu'il puisse le recevoir sous la forme qui convient.

En résumé donner ce qu'on est et laisser le divin le transformer pour que l'autre en reçoive quelque chose.
De toute façon chacun ne reçoit que ce qu'il veut ou ce dont il a besoin, jamais ce qu'on pense avoir donné.

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2010
commenter cet article

commentaires