Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 20:12

"L'energie n'est ni détruite, ni créée,
elle ne fait que se transformer.
La vacuité seule réalité,
crée sans arrêt et sans discontinuer.
L'illusion d'existence que nous créons dans la vacuité,
ne peut être détruite si elle n'a jamais existé.
Accepter la seule réalité et tout peut changer.
rester figé sur les règles du passé et on avance
à l'allure d'un baudet constipé."

Pour le mental:
a) Dans le long cheminement spirituel vient une étape initiatique ou on vit sa propre destruction et sa re-création sous une forme plus évoluée. Cette étape peut être vécue de plusieurs manières, mais se passe au niveau énergétique le plus souvent, même si les effets sont bien réels.
Quand on accepte que tout n'est que transformation et que la notion de détruire pour recréer est une illusion de la dualité (négatif / positif), il est possible d'accepter les "sauts quantiques", c'est à dire les transformations complètes instantanées.
Cela nécéssite une notion de collaboration entre l'absolu et le relatif. L'Ego ne doit plus chercher à se protéger d'une destruction ou à controler une reconstruction.

A ce moment le relatif fait le choix d'évolution et met l'intention, et l'absolu provoque la transformation (qui passe par le divin*).

 

Le seul choix intéressant est celui d'évoluer, au dessus il sait comment et quoi et dans quel ordre. Alors à quoi bon vouloir contrôler?

b) De manière contradictoire, c'est quand j'ai renoncé à utiliser ma clairaudiance pour avoir des informations, que je me suis mis à avoir plus de réponses que de questions. A un moment j'ai accepté d'avoir des infos sur des sujets qui ne m'intéressaient pas, puis d'obtenir des mots et des définitions que je ne connaissais pas etc..
On peut surement aller plus loin encore et accepter de passer par des langages et des concepts qu'on ne comprend pas (mais de les intégrer parfaitement dans le silence..) etc...

C'est identique pour les actions de la matière. Accepter de laisser sa journée se dérouler sans la contrôler est la première étape d'un long cheminement de jouissance de soi.


Quand on ne veut plus rien savoir, on accède à tout.
Quand on ne veut plus rien posséder, on a tout.
C'est l'apparente contradiction de l'univers et du divin.


*
Percevoir le divin arrive assez loin sur la route.
D'abord on le perçoit par moments fugaces, puis il devient présent à des niveaux assez abstraits (énergie, vacuité).
C'est bien plus tard qu'on commence à percevoir sa présence dans la matière et dans les actions du quotidien, jusqu'à percevoir le flot divin qui déroule le film de la vie par moments d'illuminations.
Encore un long cheminement.

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2010
commenter cet article

commentaires