Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 09:25

Stage en co animation avec jean pierre martinez (http://www.esprit-de-la-nature.fr/)

"retrouver le plaisir de la vie en passant par le corps".

Jour 1 : 'Travail sur l'ICI.'

Matin
exercice 1 : 'diffusion en spirale.'
Remettre en place le haut et le bas.

exercice 2 : 'Contacter l'autre dans l'humain'.
Un groupe les yeux bandés. Le deuxième groupe vient les toucher en se déplaçant d'une personne à l'autre.
(chacun à sa manière).
D'abord en silence, puis en donnant son nom avant de toucher.

Après midi

Travail dans la forêt derrière le gîte, dans un lieu gardé par le fantôme d'une sorcière.
"Lieu d'ambition et de vieille domination".
Accepter de percevoir uniquement la leçon d'évolution du lieu (la morale de l'histoire) et pas les expériences vécues là, (le film) sinon le mal être est immédiat.

exercice 1 : Retrouver l'intérêt des murs (et des mûres!).
Travail sur une zone qui nous met face à nos murs intérieurs et nous permet de les restructurer.
Retrouver la liberté de construire / déconstruire ses murs intérieurs à loisir en acceptant leur nécessité*.

exercice 2 : Remettre en place nos mauvaises ambitions.
Travail à diffuser en spirale sur un arbre.

Jour 2 : "dolce vita : se donner le temps et l'espace de la douceur de vivre"

Matin
Retour de chacun sur les exercices de la veille en prenant le temps de détailler et de donner les phrases clefs pour chacun.

Après midi

"Enlever les armures de la vie".
Travail en séance de chatouilles, massages les uns sur les autres pour enlever les armures qui empêchent de contacter la vie elle même et d'accepter sa douceur et sa jouissance.


Jour 3 : 'Travail sur le Maintenant'

Matin :

exercices sous forme de jeux**

Exercice 1 : la politique, le pouvoir et le prophète.

Une personne se met debout sur une chaise et chacun l'adore et la supplie de résoudre tous ses problèmes.
Conclusion de la personne : "chacun son histoire, débrouillez vous je ne peux rien pour vous".
Le vivre en expérience directe, résume nos 2000 ans d'histoires politiques et religieuses en quelques minutes (au niveau du comportement réel caché derrière).
En résumé, à chacun de se responsabiliser pour évoluer et sortir de ce système.
C'est très inconfortable pour la personne mise en situation de 'pouvoir'.

Exercice 2 : "Retrouver son rythme et l'accepter, quel que soit le rythme du monde et le niveau de bordel ambiant."
Un premier travail à sauter en battant des mains.
Puis deux cercles qui tournent, un à l'extérieur, l'autre à l'intérieur en sens inverse.
Travail multi niveaux sur la notion du 'maintenant' au lieu de l'extrapolation à long terme qui n'a aucun sens dans le monde réel.

Exercice 3 : "La foule dans le métro, retrouver le contact naturel avec l'autre en dehors des conventions sociales"
Avancer les yeux bandés sur une petite zone et se confronter aux autres par le toucher sous différentes formes.


Après midi:

Exercice : 'Comment je me reconnais et je reconnais les autres dans la société'
Un groupe les yeux bandés, qui essaye de reconnaitre les personnes qui passent devant eux, en se fiant à l'énergie et au ressenti.

Débriefing et fin de stage.

Le niveau d'intimité du groupe est arrivé très vite, principalement grace aux exercices de diffusion semble t-il
Au bout du deuxième jour, on était déjà à un niveau de proximité qu'on n'avait qu'au bout du 6ème jour dans le premier stage thérapie.

Toujours aussi sympa et très humain, merci à tous pour le partage et les bons moments.


*
Une manière simple d'expliquer la problématique :
Notion de structure psychotique et névrotique.
Le mental (la structure névrotique) sert à rationnaliser et donner une forme au monde.
La psyché (la structure psychotique) sert à créer l'espace et le temps (les chemins de vie qu'emprunte la conscience).

Si un aspect de nous ne rencontre pas de limite (de mur), il part en infini (puisqu'il n'a pas de fini).
Le mental doit alors monopoliser énormément d'énergie pour fermer la brèche dans notre conscience et nous empêcher de contacter cette 'faille'.
Si le mental échoue, c'est là que les problèmes psychiatriques apparaissent : on ne peut plus rationnaliser notre perception du monde ou nos actes sur le point qui n'a pas de limite.

Remettre correctement les murs permet de libérer l'énergie du mental qui compense et libère énormément l'esprit.
Ca permet de réintégrer correctement sa réalité sous tous ses aspects, et entre autres, la matière pour ceux qui sont un peu trop barrés dans le monde spirituel de manière incontrôlée.

Tout le monde a une structure psychotique et névrotique.

**
Lorsqu'on travaille des techniques structurées, on rajoute des couches au mental, déja bien alourdi.
Lorsqu'on joue, on revient au niveau primaire du cerveau.
La manière de se déplacer, est la même chose que la manière de penser et de créer nos chemins de vie.
Restructurer en passant par le jeu et l'enfant en nous est une nécessité si on veut faire un vrai travail de fond.
Bien sur le ressenti donne l'action juste à faire pour chacun
L'idiot et le sage se ressemblent beaucoup extérieurement, mais l'expérience est loin d'être la même.

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article

commentaires

deshommesetdesfemmes 17/08/2011 09:42


alors à quel moment, s'il en est un, un enfant arrive-t-il à créer ses limites ? cela correspond peut-être à l'adolescence ? en fait comment arrive-t-il à se "libérer" des limites de ses parents
pour créer les siennes ? La "crise" d'ado version clash vient-elle alors plus d'un refus des parents de voir son enfant créer ses limites ? et prendre son propre chemin ? J'imagine de toute façon
qu'il n'y a pas un moment mais que cela se poursuit toute notre vie !...


espritdelaforet.over-blog.com 17/08/2011 15:57


Dans la pratique l'adolescence n'est jamais dépassée dans notre société :) Ceux qui sont adultes ont les appelle des saints généralement, c'est dire :) Ce qui passe : 'Lacher la compulsion de
l'obsession de domination sur son rejeton'. 'Lacher ses désirs d'anciennes vies et entrer dans son autonomie'. En résumé comme on impose à la mère et au père d'etre parfaits, et qu'ils sont eu même
encore dépendant du regard de leur parents, ils n'osent pas jouer leur role correctement et généralement les choses vont de travers, passant par le laxisme ou la domination totale suivant les
moments. Lacher toute culpabilité vis à vis de l'enfant à tous les niveaux, surtout dans le regard des autres. Ecouter ce qui est bon pour lui : certains enfant on besoin de barrière physiques,
d'autre surtout pas, certains on besoin de beaucoup de douceurs, d'autres de paires de baffes. Compliqué, ne pas faire de recette et écouter le besoin réel de son enfant. Théo par exemple qui est
en mode 'maitre du monde' en ce moment structure des limites ou nous devont enlever les barrières physiques, donc on le met au coin si il est punis (on l'enferme pas dans sa chambre par exemple, sa
convient pas). Il semble qu'une tape sur les fesses suffit, pour la fille d'une copine même une légere tape c'etait trop, il faut de la douceur même en la grondant, pour le fils d'un copain il faut
faire passer par le regard couroucé et pas par le corps etc.. Déja sur trois cas y'en a pas un comme l'autre, donc c'est comme tout, lacher les recettes et accepter de faire comme on peu lol


deshommesetdesfemmes 16/08/2011 15:45


"Si un aspect de nous ne rencontre pas de limite (de mur), il part en infini (puisqu'il n'a pas de fini)."
Cette notion de "cadre" est très intéressante. Nous avons tous notre propre cadre et j'imagine qu'il évolue lui aussi, le piège serait de vouloir "rentrer dans un cadre" rigide alors qu'il s'agit
de le créer (et de le recréer à l'envie) ? Qu'en est-il des enfants et des "cadres ou limites" que nous leur donnons ? Destinées en théorie à préserver l'intégrité de leur corps et de leur
conscience pour les amener à créer leur propre cadre ? En clair je me pose beaucoup de question s sur l'éducation et ses "limites" ;-))

Travailler sur l'enfant intérieur... les "problématiques" de nos enfants reflètent nos propres problèmes. Vouloir alors régler les problèmes de nos enfants ne peut passer que par la guérison de
notre propre enfant intérieur ??


espritdelaforet.over-blog.com 17/08/2011 07:22



Le cadre est une nécéssité absolue, c'est pour ça que l'enfant provoque les parents pour structurer sa limite. Si il n'a pas la référence de la limite des parents pour tout, il ne peu pas se
structurer correctement.


Le problème de notre génération est d'avoir prix les limites des parents comme des murs  immuables, alors que c'est juste des référence pour placer nos propres murs. Accésoirement on peu
changer sans arret la forme de ces murs, ce que nous ignorons.


L'enfant intérieur est guérit quand tous les murs sont la, et que tout ceux qu'il met sont les siens et pas ceux des parents.