Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 08:00

'Laisser jaillir la vie sans l'excuser,
par un besoin de la justifier dans un mental partenaliste aiguisé'.

1er jour.
Travail sur un terrain lié à l'ambition et l'inhibition.

Matin
Faire rentrer tout le monde dans le groupe, enlever des obstacles au groupe, sur chacun et donner différentes informations nécessaires au groupe.
Apprendre la diffusion, enlever des armures à l'humain sur chacun en travail à deux.

Après midi.
Apprendre à laisser de l'espace pour rien, laisser jaillir du centre.
Travail en groupe , laisser jaillir un geste et un mot pour l'autre,
réapprendre à jouer librement avec l'autre.

Travail en co évolution avec un lieu trop rigide, qui a besoin d'intégrer l'expérience humaine de la création par le jeu, sans contrôle mental.
Travail sur l'acceptation de nos ambitions et de ce qui les inhibe dans la matière.

Réapprendre que la matière est un espace de libre création, et que notre société n'a qu'une apparence de rigidité, il est possible d'y créer n'importe quoi, en étant placé au bon endroit et en acceptant notre monde et son fonctionnement.

 

 

2ème jour
Le toit (toi) du monde.

matin:
Marche vers un lieu en hauteur, une ancienne chapelle sur un pic rocheux, reliée à toute la planète.
Marche sous forme de 'chemin de croix', assez difficile et raide vers la chapelle.

Sur le lieu:
travail en groupe sur le lieu, en passant par l'action et le jeu.

Après midi:
Aider chacun dans sa problématique de vie en passant par le groupe et différents jeux.

Sur le lieu, en co évolution avec lui : transformer la notion de 'vouloir imposer aux autres', par 'inter-agir avec les autres et ce qu'ils apportent'.


Merci à tous pour tous ces moments de rires très humains :)

PS:
Technique simple de travail en foret (résumé à réutiliser).
On n'est pas bien, ou on veut améliorer quelque chose dans sa vie.
Poser une intention d'évolution et laisser le divin nous guider (le hasard = le doigt de dieu !).

a) Trouver le lieu adapté (celui qui vous parle, par l'énergie ou par le corps, ou par l'apparence visuelle du lieu, notre ressenti peut passer par le corps et la vue normale, pas besoin de perceptions subtiles).
b) Se poser sur le lieu , laisser de l'espace pour 'Rien' et demander au lieu de laisser le même espace.
(s'installe une symbiose de co évolution avec le lieu).
c) Laisser jaillir les gestes et les mots sur le lieu.
  - Se mettre nu (pour les nudistes) = se présenter sans arme et sans armure sur le lieu.
(si on vient avec un bouclier, le lieu répond avec une épée, si on vient avec une épée, il répond par un bouclier, venir sans arme et le lieu fait pareil).
  - Passer par les pieds : remettre en place un échange avec le lieu et la planète, taper des pieds : renvoit l'expérience humaine dans le lieu, etc..
  - Chanter sur un lieu : amplifie les effets subtils du lieu, écouter le chant du lieu et le lui restituer (pour les clairaudiants).
d) Laisser de l'espace pour rien et laisser faire le lieu,
le minéral, le végétail et l'animal répondent en co évolution naturellement puisque c'est un état symbiotique naturel, il suffit d'enlever ses armures en laissant cet espace pour rien.
Un égrégore sait faire également (donc on peut faire pareil, sur une entreprise, une banque, un pays etc..)

Ecouter ses envies sur le lieu en laissant cet espace d'échanges, certains lieux ont besoin de rires, de chants, de mouvements, qu'on déplace certaines choses etc..
Laisser jaillir à travers soi sans résister.
Ce qu'on fait sur le lieu se fait à l'intérieur de nous, rien n'est anodin, laisser cet espace pour Rien et cesser de 'réfléchir' là où l'humain n'a pas un cerveau assez puissant pour comprendre le niveau multi dimensionnel du lieu, l'action et le mot juste à laisser jaillir à travers soi, simplement.

Technique simple de marche (résumé).
Les pieds et le cerveau sont reliés.
Quand on marche on re-synchronise les deux hémisphères.
Si on veut une information neuve, alors il faut aller marcher !
L'information arrive à notre conscient plus tard suivant nos capacités.
(Pour les gens sans aucune perception, après une nuit de sommeil ou quelques jours jaillit une nouvelle idée, car elle est stockée dans l'inconscient et finit par descendre dans le conscient,
ne rien attendre, sinon on 'saisit').

La manière de marcher, de penser et de créer sa vie sont parfaitement reliées.
On peut changer sa manière de penser et de créer ses chemins de vie en changeant sa manière de marcher.

a) Prendre un espace de temps (2h l'après midi par exemple ou le trajet du travail) pour 'marcher pour rien', au hasard.
b) Prendre un nouveau chemin => crée une nouvelle manière de penser et de créer dans le mental.
 S'autoriser à faire au hasard => laisser entrer un niveau plus haut dans le mental.
c) Contempler sans saisir ce qui est et laisser de l'espace pour 'rien' sur le chemin.
On peut marcher en ville également, c'est idem :)
d) On peut changer ses trajets extérieurs pour modifier son intérieur, ou faire toujours le même trajet et se transformer à l'intérieur a chaque pas.
(Comme les moines dans leur couloir de couvent), les deux fonctionnent indifférement, tout dépend des besoins de chacun.

La marche vers le lieu est aussi importante que le travail sur le lieu, prendre le temps des deux :)

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archive 2012
commenter cet article

commentaires

Régine 31/03/2012 11:35

Bonjour Christophe,

Le travail du premier jour sur l’inhibition a continué chez moi à couver le second jour en freinant encore plus ce que je ressentais ou pressentais, je ne sais pas.

Physiquement ça s’est traduit par une sorte de chemin de croix, mentalement une incompréhension de ce mot EXCES dans mon comportement ou encore de mon inclusion dans le groupe chant ???

Pourtant dès le chemin du retour, un son puissant quasi surnaturel est sorti de quelque part du tréfonds de mes entrailles et depuis deux jours j’ai aussi une forte fièvre qui va et vient, en lien
avec un certain feu trahi, là encore je ne sais pas et ça n’a pas d’importance. Je les reçois juste comme des exutoires, enfin !

Un Grand MERCI à toi Christophe pour le visible dans l’invisible bien sûr : ta présence, ton naturel avenant, ton humilité, toute cette formidable énergie que tu insuffles, ce fameux Rien
éclaboussé dans la joie du partage et surtout pour l’invisible dans le visible dans lequel tu nous as ouvert la porte de tous les possibles et guidé afin que chacun évolue et intègre à son rythme,
sa manière…

Merci à vous tous pour vos sourires, vos regards, ce lien subtile, éphémère et pourtant continu, pour moi, il y a un Avant et un Après «Monoblet».

Au plaisir d’amplifier tout ça, sous une forme ou une autre, ici pour ailleurs.

Régine

M 28/03/2012 17:41

Merci !

Delphine 28/03/2012 15:49

Bonjour christophe,
et encore merci pour toutes ces portes que tu ouvres avec tant d'amour et simplicité.
J'aimerai mieux comprendre le rôle de la kundalini dans l'évolution de l'intégration du feu du ciel et du feu de la terre au sein du coeur.
Dans la manière dont tu parles de la kundalini et du feu de la terre il y a des similitudes(energie de jouissance dans la matière), mais qu'est-ce qui les différencient , notament au niveau de leur
manière de se manifester?
Merci d'avance...
Delphine.

espritdelaforet.over-blog.com 28/03/2012 17:12



Les mots.. pour moi kundalini et matière c'est la même chose :)


Le serpent enfermé qui construit la réalité qui 'nest que jouissance.


les hommes- serpent (reptilien et cerveau reptilien) qui enferment la kundalini pour qu'elle ne reparte pas dans la vacuité en détruisant le monde, et sont aussi notre création basique et
perception basique de la réalité.


Tout le monde veut utiliser la kundalini pour se barrer dans la vacuité, en parlant avec elle on comprend que son role est de nous faire jouir de la matière.


La kundalini est enchainé par les faux désirs et les compulsions, c'est notre feu sacré également (notre voie d'évolution la plus directe).


Beaucoup trop de choses à dire dessus :)



hélène 28/03/2012 12:55

Figurez-vous que ce week-end je suis allée sur la Belle Verte avec Christophe Allain et 35 personnes entre 25 et plus de 60 ans (15 hommes, 20 femmes).
Christophe a développé un tel fluide qu'il ouvre une porte et dissous les armures de chacun pour que chacun se retrouve innocent et joyeux et ça marche !
Mais il n'est ni thépateute ni gourou. Il nous apprend sa technique de diffusion (ça reste assez confus pour moi concrètement, je pense qu'il faut pratiquer beaucoup)
Avec une simplicité, un naturel, des mots d'aujourd'hui parfois très drôles, il renvoie chacun à lui-même pour qu'il aille vers son autonomie, sa liberté.
Et il dit qu'il ne fait rien de spécial, que normalement on doit tous pouvoir faire comme lui.
L'idée est d'ouvrir un espace pour RIEN et de laisser venir ce qui vient même si c'est n'importe quoi pour créer à chaque instant.
Le résultat, c'est que pendant 2 jours, on a joué, rigolé, sauté, crié, fait n'importe quoi ensemble dans un lieu magnifique alors qu'on ne se connaissait pas et tout çà a totalement dissous tout
jugement de valeur. On entrait dans ce groupe sans se connaître personnellement, sans savoir le prénom de chacun ni son âge, ni ce qu'il fait dans la vie juste pour jouer.
Et au bout des deux jours, on ne faisait plus qu'un. Il n'était pas question d'amour inconditionnel mais de RIEN, de jouer, de se sentir vivant, de co-évoluer ensemble.
Alors merci Christophe d'organiser des stages pour ce Rien là !
Merci à tous les participants pour ce magnifique partage dans la joie et l'innocence !

hélène

Cedric 26/03/2012 18:46

Merci Christophe pour ce stage extra ordinaire, étant clair- rien du tout, j'ai du manquer pas mal de perception magnifiques mais le travail est fait c'est l'essentiel. Il me reste plein de
questions...
Merci au participants aussi que du bonheur et la joie du moment présent.
A bientôt
Cédric