Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 09:56


Voyage organisé sur l'ile de Pâques par Jean Pierre Martinez (http://www.esprit-de-la-nature.fr/)
suite à une discussion qu'il a eue avec un moai au Louvre (!) et à notre précédent voyage en irlande, où un lieu très particulier avait un lien direct sur l'ile.
Jean-Pierre est très dans l'"action juste" ce qui lui permet de savoir comment un lieu s'active, où il faut marcher, s'il faut chanter, danser, l'ordre des actions à faire etc..
Très pratique pour visiter des lieux sacrés, accessoirement c'est un expert en la matière.

Voyage avec Jean-Pierre Meyran le chamane chanteur qui fait des offrandes au tabac sur un peu tous les sites :) (http://jemeyran.free.fr/)
Et 6 autres clairvoyants en tout (dont ma femme).
Plus deux enfants (mon fils 1 an et demi et la fille de Jean-Pierre Martinez 10 ans ).

Ma capacité la plus efficace reste la formulation 'simple' de l'histoire ou de la fonction d'un lieu, faire les comptes rendus avec des mots simples reste aussi mon don le plus efficace.
Chacun est dans son ressenti, et chacun y a trouvé des transformations personnelles très importantes.

20 heures d'avion, pour 10 jours sur place, très très chargés.

Ce compte rendu n'engage que mon ressenti personnel et mon 'niveau de regard' sur le lieu. Il existe plein de niveaux de regard et on peut trouver énormément de choses différentes au même endroit.
Moi même suivant la dimension et mon état d'esprit, je n'y trouve pas les même choses, mais je vais essayer d'être compréhensible en faisant simple et en remontant le travail (sur nous) fait sur place.


Petit résumé:
L'ile elle même est très féminine et très puissante, elle est bien située sur le nombril de la planète, donc un travail très intéressant sur soi et sur l'humain à faire sur place.
Les traditions ont été complètement perdues par les locaux, et ce qu'ils en retiennent est déjà très limité par rapport à ce que l'ile elle même et surtout les moais de pierre en racontent.
Le problème des fonctionnements en pyramide et des traditions subtiles multi niveaux où, quand le grand prêtre meurt, plus personne ne peut décrypter les traditions dans leur niveau le plus haut.
Les locaux restent dans un ressenti assez intéressant et grandir sur une ile comme celle là fait forcément des gens assez évolués en terme de perception subtiles.

Il semble que les moais fonctionnent en miroir de notre personnalité pour certains,
et sous forme d'avatar de pierre pour d'autres (incarnation d'un soi divin qui correspond au moai lui même).
Ceux là supervisent les autres sur certains sites, et 4 d'entre eux liés aux éléments semblent avoir un rôle essentiel.
Le moai physique importe peu, qu'il soit debout ou non.
Bizarrement ceux là ne sont pas sur les zones touristiques, mais isolés dans l'ile.
A chacun de les trouver. (sauf le premier : le moai de l'eau, qui s'appelle Akapu et est proche de la ville).

Ce qui ressort globalement de ce que j'en ai compris (entre les histoires racontés par les différents lieux):
L'expérience de vie sur l'ile a été créé par des etres de nature non terrestre, c'est au départ une expérience de vie plus évoluée avec un fonctionnement en 8ème chakra.
Les moais ont pour utilité, entre autres, de simuler le fonctionnement d'un 8ème chakra de manière énergétique en utilisant des 'technologies' liées à des portails.
Chacun est relié à la personnalité de l'autre et chacun peut fonctionner à la fois en groupe et en individu.
Les moais étaient face au village et servaient à ce fonctionnement pour les humains.

Pour le bon fonctionnement du système, un moai sert de 'superviseur' des autres sur chaque lieu, et d'interface avec les énergies non terrestre.
Pour être correctement incarné dans un moai, le soi divin d'un champion est utilisé.

La tradition de l'homme oiseau (telle qu'elle m'est venue sur l'ile):
Un champion était désigné à la naissance (émanation du même type d'énergie non terrestre incarné en humain), il devait suivre un parcours initiatique pour trouver son soi divin et épurer son moi humain.
Le parcours s'achevait par la récupération d'un oeuf situé sur une ile adjacente permettant d'amener un équilibre masculin au système de l'ile très féminin.
Un peu comme un aquarium qui est rééquilibré artificiellement.

A un moment les premiers peuples vivaient au niveau du 8ème chakra au lieu des 7.
L'expérience a provoqué de trop grands déséquilibres et un rééquilibrage a été nécéssaire, qui a amené l'arrivée d'autres peuples, puis la tradition de l'homme oiseau est devenue une compétition entre tribus, on a gardé le rituel et perdu le fond. Tout a dégénéré de plus en plus , et les moais eux même sont devenus de simples expressions de l'Ego des habitants.
A terme la notion de 'grandeur' et de 'gloire' a dépassé celle de survie et l'extinction est arrivée.

Au niveau énergies non terrestres :
Depuis, les non terrestres à l'origine de l'expérience qui sont toujours là, n'interviennent plus sans demande humaine sur l'ile.
On note la présence d'atlantes et de lémuriens, qui ne sont pas dans d'autres dimensions, mais qui occupent un espace vibratoire plus élevé au même endroit que nous.
Un peu comme les 'ascensionnés' de stargate.
Il semble que malgré leur différends du départ (évolution extérieure pour les atlantes et intérieure pour les lémuriens) chaque peuple ait réussi à ascensionner à sa manière en trouvant le coeur.
Ils ont ensuite quitté notre espace pour nous laisser vivre notre propre évolution par nous même.
Voilà pour les histoires bizarres trouvées sur l'ile.


Carnet de voyage, résumé au jour le jour.
Pour les photos, ça sera plus tard après avoir fait un peu de tri.
Je fais court(!) et limité, c'etait trop complet et riche, et chacun doit le vivre à sa manière.


1er jour
visite du moai Akapu.
Un moai très doux et très puissant, présent proche de la plage.
" Il offre des don divins aux hommes et ne comprend pas pourquoi personne ne vient le voir, alors que tous les touristes vont voir les moais de la plage, qui eux ont des enseignements qui peuvent amplifier le coté psychotique de l'homme ".
Lui enseigne l'amour de soi, et c'est rien de moins qu'un avatar de pierre. Il a le même type d'energie qu'Amma ou bien Sai Baba pour moi, il est juste dans un corps de pierre multi dimensionnel.
Sa fonction est essentielle puisqu'il incarne l'élément eau dans tous ses aspect sur l'ile.

Tout le monde est tombé amoureux de cet avatar de pierre, chacun à sa manière. Pour moi Akapu reste une des clefs de l'ile et de son fonctionnement.
Une fois que l'amour de soi est intégré, on peut aller voir les autres moais sans trop de problème.


L'ile est profondément liée à l'humain, et permet un travail sur l'homme.
Soit en épurant sa personnalité, soit en amplifiant son côté psychotique, en le mettant face à certains aspects de sa personnalité.

Travail préliminaire sur une énergie qui enlève un filtre sur notre perception élémentaire de l'eau (et du monde).
Il semble que le travail doive se finir un matin au lever du soleil.

Un gros portail lié aux ancètres et à nos origines aquatiques dans le niveau le plus basique a été trouvé sur place.
Il ramène aux ancètres et aux origines, car nous ne sommes que des bouts d'océan sur pattes qui parcourent de la matière,
et notre expérience vécue est renvoyée directement à la source dont nous sommes issus (l'océan) à un certain niveau de perception.
A un certain niveau de regard nous ne sommes que des émanations de la mer elle même, et nous renvoyons notre expérience terrestre en retour vers nos origines.



2ème jour
Visite d'un lieu lié à "l'amour des ancêtres" qui nous ont créé physiquement.
Travail sur une zone découpée en cases qui permettent d'expérimenter et de réparer différents âges de la vie.

Visite d'une grotte naturelle liée à la conception organique (en forme d'utérus), avec un accès direct à la mer
Travail sur la création sous l'angle de la survie (et du corps) ou sous l'angle de la création libre (ou de l'esprit).

Visite d'une grotte liée à la spiritualité féminine avec un point de guérison (notion de gestation ici), mais qui n'est actif
que la nuit et fonctionne à plein régime en lune inversée. (lune absente).
Donc pas possible d'utiliser l'énergie du lieu, elle est endiguée.

Visite d'une galerie étroite qui permet de travailler sur la notion de 'lâcher l'image de perfection'
Impossible d'aller plus loin sans matériel spéléo digne de ce nom.


3ème jour

Visite d'une colline : présence d'une énergie non terrestre qui protège un point de guérison.
Le point (lié aux hommes uniquement) permet de réparer la personnalité .
Travail sur l'orgueil, la prétention, la vanité, et l'absence qui sont des stratégies du moi, liées au guerrier chez l'homme.

Visite d'un point en contrebas lié à un point de guérison pour les femmes.

Deux autres point de guérison présents, mais eux apparement dédiés aux lémuriens et pas aux humains !


Visite de la plage et du système énergétique (et technologique!) lié aux moais.
il semble que le système entier serve à créer artificiellement un 8ème chakra et que le dernier moai serve d'interface avec une énergie non terrestre du même type que celle de la colline.
Les moais regardent le village et servaient à permettre aux habitants de fonctionner à ce niveau.

Donc il semble que l'expérience de vie faite ici ait été organisée par des êtres plus évolués.
L'ile est vraiment un endroit idéal pour travailler sur la personnalité humaine et apprendre à utiliser le 8ème chakra.

A l'époque l'expérience a provoqué un déséquilibre qui a du être ré-ordonné (en provoquant la destruction du peuple de l'ile).
Depuis les non terrestres à l'origine de l'expérience d'évolution restent en retrait et n'interviennent plus sans demande humaine.

4ème jour.
Visite de Akapu pour finir d'enlever le filtre sur le moai de l'eau.
Akapu répare 'l'amour de soi' dit au plus simple, il est la clef de beaucoup d'autres points de l'ile, et il vaut mieux
commencer par lui. Sans quoi les 'moais' qui fonctionnent en miroir de personnalité risquent d'aggraver notre vision psychotique de nous même.

Après une marche de 5kms dans la zone du volcan, visite du moai du feu,
Après avoir travaillé à enlever le filtre de perception sur le feu, travail avec les énergies du lieu.
Le moai du feu aide à retrouver son 'feu sacré', donc son désir véritable qui est la clef de son soi divin.

5ème jour.
Marche de plusieurs kms (12 à 14 en tout) sur différents points.
Un point lié à la jouissance de soi au niveau organique et cellulaire.

Un point situé dans un volcan, lié à la réorganisation cellulaire et à la vibration collective.

Visite du moai de terre, qui apprend la structure.
Le filtre a été enlevé en apprenant à 'attendre la pluie'.

6ème jour.

Alerte tsunami à 5 heure du mat.
Le temps de s'organiser et de faire les affaires, on est prêts pour aller voir le moai de l'air.
Travail à enlever le filtre, mais il semble qu'il faille revenir le soir pour boucler les 4 moais.

Le temps de faire un travail préliminaire, on part pour une après midi de repos.
Travail sur la liberté et la survie (avec la notion de couper le cordon, et de respirer librement lié au travail préliminaire
du matin avec le moai de l'air.)

La situation de survie en attente du tsunami prévu à 18h est un bon travail pour évacuer nos stratégies mentales.

Le soir on récupère les affaires, et nuit passée sur un point particulier situé en hauteur.
Pour voir le tsunami s'il arrive, et pour travailler sur un point étrange, le seul endroit où les moais regardent la mer,
au lieu de regarder l'intérieur des terres.

Lieu très intéressant, qui permet de voir fonctionner le 8ème chakra à pleine efficacité.
(conscience dans le groupe 8 à 12 chakras et plus dans le 1 à 7, alors que 1 à 7 sont pleinement efficaces).
Les moais répondent en collectif et non pas en individuel, comme des cellules d'un même corps.
Expérience très perturbante.

Il semble que l'expérience du 8ème chakra a été enseignée par des non terrestres (lémuriens/ atlantes) aux premiers peuples, et qu'ils aient choisi volontairement d'oublier l'expérience pour l'apprendre par eux mêmes.

L'endroit me posait un problème temporel, lié à ma vision circulaire du temps (et non pas linéaire).
Cette perception a été réparée ici.

Jour 7
Pas de tsunami en vue, alerte levée.

un petit point rapide sur le voyage, en attendant de manger et repartir :)

Apres midi :
Visite d'un moai pres du port qui est lié à 'la joie de grandir', un point lié au ventre et à la nourriture :)

Première visite d'un point touristique de l'ile : un grand volcan.

Arrêt à un concours de saut internationnal situé à côté, où des athlètes de tous pays sautaient de 27 mètres de haut dans la mer.

Visite du volcan lui même. Un point très étrange, considéré comme un lieu sacré par les habitants, mais interdit à la visite touristique.
On a du rester en haut, bien que certains aient passé outre l'interdiction pour aller voir de plus pret.

Le centre du volcan est à l'intersection de différents espaces (et non pas dimensions ! *)
Un équilibre parfait est maintenu entre différents êtres et énergies (non terrestres, intra terrestres, etc..)

En fixant suffisament l'endroit, on fait remonter à la surface les problèmes qu'on est prêt à régler.
Ca peut être très dérangeant, voire donner le vertige ou envie de vomir, mais c'est un excellent point pour méditer et évacuer ce qui remonte de sous la surface, en nous..


Visite de différents points liés à l'air sur la côte.
Une énergie masculine très intéressante qui enseigne là, l'insouciance au masculin, dans le sens positif du terme.
Un point intéressant pour les femmes manifestement :)

D'autres endroits très esthétiques,
Cloture du moai de l'air avec différents chants 'légers' pour enlever le dernier filtre, au crépuscule.

Jour 8

Visite du volcan de la veille côté touristique (et payant).
Visite des restes du village en surplomb, avec le dragon étrange, qui incarne à la fois l'ile et les habitants.
Des lieux de 'renaissance' pour les enfants.
Quelques infos sur les premiers peuples.
(il semble qu'entres autres, à l'origine tous les enfants étaient incarnés par le même dragon qui incarne l'ile elle même, et qu'à la naissance, il ne voyaient la lumière du jour qu'à la première lune noire.
Pour leur permettre de s'habituer à l'obscurité, et développer la clairvoyance.
(on trouve le même principe que pour le moine qui s'enferme dans sa cellule pour développer sa vision intérieure, entre autres).


Deux petites iles où le champion allait chercher l'oeuf : une ile phallique (féconder sa destinée) en forme de pic rocheux, et une ile féminine derrière (récolter les fruits de sa destinée)

Derrière le village, portail vers d'autre dimensions, inactif et gardé par un géant avec des pictogrammes dans la pierre, qui sont liés aux destinations.
Derrière, un point qui régule l'osmose parfaite des énergies du volcan.



Jour 9
Visite d'un lieu où les moais réorganisent les éléments internes de l'humain. Très utile pour réparer l'intérieur en vrac (ou reconnecter le haut et le bas etc..)

Un moai féminin le seul !) lié à l'energie de création brute, qui permet de connecter la vie dans son état le plus primaire.

Visite du deuxième point touristique, la création des moais.

Baignade dans le lac naturel à l'intérieur du volcan, le lac situé à cet endroit renvoie un puissant miroir sur notre propre ventre.
Très pénible au départ, mais se baigner dedans permet de 'traverser le miroir'. Expérience très intéressante.
Apparemment les gardes du parc ne nous ont pas jeté dehors et la baignade ne semblait pas si interdite que ça :)

Les moais en cours de création répondent à un aspect de gigantisme.
'les yeux plus gros que le ventre', avec une notion de 'se tuer à la tâche'.
Les moais n'avaient pas l'énergie de ceux incarnés, car il semble que ça soit le chemin fait pour mener le moai de la 'nurserie' au point de l'ile où il devait être dressé qui génère l'incarnation.
Le chemin plus important que le but ? qui sait :)

Quand la volonté de gloire et de pouvoir dépasse l'instinct de survie, l'extinction est la seule issue.
Autrement dit l'intérieur et l'extérieur doivent évoluer ensemble, si l'extérieur dépasse notre capacité intérieure, ou encore notre pouvoir extérieur (ou notre capacité technologique !) dépasse notre sagesse à l'utiliser, l'extinction n'est pas loin.
A méditer pour nous mêmes :)

Jour 10

Visite d'un volcan où l'énergie entre avec force dans la terre.
Un endroit où on peut tester différents chemins de vie en se déplaçant dans le cratère.
On peut nettoyer des chemins de vie et 'déresponsabiliser ses envies'.
Accepter de redonner sa place au choix humain et laisser le divin le manifester à sa manière.

Visite des 7 moais pour remettre en place les chakras et se remettre de la visite du volcan, qui a été très perturbante pour certains.
A noter que les 7 moais ont une action différente de la dernière fois, car nous mêmes ne regardons pas le même niveau vibratoire.
C'est le 'regard sur le lieu' qui compte, et tous les lieux sont multi niveaux.

Préparation au départ.

Après 20 heures d'avion, une course improbable dans l'aéroport à Lima pour prendre notre correspondance pour Madrid, et la perte de nos bagages en route (qui seront rééxpédiés chez nous sous peu), de retour en Ardèche.

Super séjour, et super stage, avec des modifications internes importantes.
Ca vaut les 20 heures d'avion, même si personne n'a compris comment on pouvait passer 10 jours sur un endroit aussi petit, puisque les touristes ne font que passer 3 jours max :)
Encore beaucoup de choses à voir et à faire, pas exclu d'y retourner un de ces jours, quand je me serai remis du séjour :)

L'ile permet un énorme travail sur le féminin, la matière, et le coeur au niveau humain entre autres.


*
Il semble qu'il y ait une distinction entre:
autre dimension : un autre endroit situé en parallèle de là où on est.
autre espace : le même endroit sur un niveau vibratoire différent, apparemment atlantes et lémuriens occuperaient un 'autre espace' au même endroit que nous !
Un peu comme les 'ascensionnés' dans stargate quoi :)
autre planète : pas besoin d'explication :)
Pas la même chose!

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article

commentaires