Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 03:33

Quelques résonnances I


Quand on travaille sur quelqu'un, pour débloquer un problème il y a plusieurs moyens simples, qu'il faut aller chercher sur mesure à chaque fois, donc par clairvoyance.

 

A la question comment résoudre le problème, jaillit du centre une solution si on ne bloque pas (revoir comment laisser jaillir une information sans la censurer par le mental), remettre le mental en outil et pas en maitre pour ceux qui ont fait un stage avec moi.

 

a) Réponse émotionnelle (hurler, évacuer) pour percer une armure émotionnelle
b) Réponse mentale  (répéter en boucle une phrase 10 ou 15 fois très vite comme un mantra, là il faut avoir assez de claire information pour avoir la phrase exacte).
Pour percer une armure mentale
c) Réponse spirituelle : créer un petit autel temporaire pour résoudre le problème.
L'autel va permettre de percer une armure spirituelle en se référant à quelque chose de sacré  pour la personne, et donc d'impossible à déloger de son système tant que c'est sacré.
On fait l'autel avec ce qu'on a sous la main et ensuite on fait l'action qui débloque (prier, casser l'autel à coups de pied etc...)


Les moyens:
a) L'imaginaire.
On imagine faire l'action et ça suffit.
Pour vérifier que ça marche, il faut se brancher sur la structure de la personne et percevoir sa transformation.
Revérifier à la fin que ça a suffi.
b) L'action physique, parfois nécessaire absolument suivant la situation, donc passer par le corps et la matière.


Ces éléments s'adressent à des gens qui veulent aider les autres en ayant un puissant ressenti et une facilité à formuler ce qu’ils perçoivent.

On peut faire au hasard également, ça marche aussi pour ceux qui n'ont pas de perception.
Le hasard oblige à lâcher le contrôle et laisser une part plus puissante agir à travers nous.

 

Quelques éléments en résonance:
Eléments vus en stage en travaillant sur les structures des autres, juste pour donner quelques phrases de résonances au cas où.


L'émotionnel de naissance .

Il semble que durant la gestation dans le système intra utérin, notre système de survie (chakra I) qui est le premier à se développer imprime comme sécuritaire l'état émotionnel de la mère à ce moment-là, quel qu'il soit.
Donc si la mère est dépressive chronique, la dépression va devenir un moyen de sécurité de notre système de survie, si elle est joyeuse chronique également etc..

Il peut être judicieux d'être capable de sortir de ce fonctionnement, car si la mère est très négative dans son fonctionnement général ou durant la grossesse (enfant non voulu, conflits divers etc..),
L'enfant à venir peut être quelqu’un qui sera incapable de fonctionner autrement qu'en étant dans du négatif ou dans la merde, qui lui fera mal consciemment mais répondra à ses peurs profondes inconscientes
Ca peut faire des gens incapables de sortir de la merde, parce que leur système de survie le valide comme étant bien ! Alors que le positif peut-être imprimé comme étant dangereux, donc à éviter absolument!

Sortir de cette référence est possible en travaillant à partir du centre, quelques résonances sur la question:

'Sortir de la paix des sens (mental), pour retrouver l'exigence des performances (père formance)' <Le mental qui contrôle l'individualité refoulée>
'Vendre son âme à sa propre paix, pour comprendre les raisons de l'exploitation forcée'
'Suffire à soi dans son propre poids, coller au corps de l'anonymat'
'Vendre son bouillon pour comprendre sa déperdition dans l'action'.


Le ciel de naissance.

De manière identique, les étoiles et les énergies de type non terrestres et extra-terrestres nous inondent en permanence à partir du ciel.
Notre ciel de naissance est imprimé comme très sécuritaire par le système de survie (chakra I), qui peut ensuite s'y référer constamment, ce qui limite nos possibilités.
L'astrologie se base pas mal sur le ciel de naissance pour travailler sur les chemins de vie des gens.

Il semble que cela n'ait rien d'une fatalité et que, là encore, il soit possible de travailler à partir du centre pour accepter d'autres énergies de chemin de vie.

'Changer sa vie sans se soumettre à sa folie (son faux lit)'
'Comprendre l'arrivée pour repartir sans refouler ses excès contrariés qui consolident la réalité partagée'
'Se soumettre à ses implications pour comprendre le sens de sa dépravation'
'Le ciel de ta mère n'est pas impliqué dans l'affaire du bon sens de ta dépravation forcée'
'L'astrologie apporte un chemin de vie auquel personne ne peut soumettre autrui'
'Accepter ses propres envies, pour se soumettre au ciel qui correspond à sa nouvelle vie'


La limite dans le lien.

 

Un problème classique du thérapeute (dans mon cas en tout cas) est qu'on va s'ouvrir complètement à l'autre quand on travaille sur lui.

On va donc créer un lien intime pour aider la structure à évoluer.

 

Soit on laisse le lien ouvert et on crée des liens intimes avec tout le monde, ce qui implique la création d'une secte avec des disciples complètement dépendants, voire des dévots suivant la puissance qu'on a.

En Inde ça ne pose pas de problème, bien que le système crée de la dépendance. En France ça va être plus compliqué. Bien évidemment la secte est le plus rentable de très loin : mieux vaut des esclaves consentants que payer des factures ou des fiches de paye!

D'où la difficulté pour beaucoup à poser les choses clairement dans beaucoup de milieux (ça vaut pour le bénévolat de manière générale).

Soit on coupe le lien après la séance et la dette de l'autre, symboliquement ou financièrement, le tarif a l'avantage d'enlever la dette inconsciente de l'autre pour l'aide et correspond au système occidental.

D'où également le besoin de créer un espace de temps où l'on peut travailler sur l'autre intimement pour ensuite couper.

 

Il est nécessaire dans beaucoup de métiers où on entre en résonance avec force avec l'autre, de couper à un moment donné, ne serait-ce que pour soi et les autres, sinon c'est ingérable au niveau humain assez rapidement.


'Poser l'indigence des gens dans l'outrage de soi sur sa propre loi'
'Limiter son rapport à autrui dans un souci de gagner de l'espace de vie'
'Comprendre le sens de l'indécence dans l'esprit d'entreprise et d'auto suffisance'
'Remettre le lien humain, sans bouffer sa propre vie dans l'air malsain du démon ancien'

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com
commenter cet article

commentaires