Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 13:16

Juste pour étayer un peu le texte d'avant, vu que c'est pas forcément très compréhensible.

 

 

La séparation corps / esprit et la croyance en 'l'esprit humain tout puissant et plus puissant que le corps' et sa confusion avec l'esprit divin est typiquement occidentale et liée à l'esprit scientifique.


L'esprit 'intelligence' est vu tout puissant, le corps humain est relayé à l'état de bout de viande inintelligent, tout juste capable de compétition si on l'entraine et qu'on le nourrit équlibré, c'est une bête de concours quoi. De temps en temps on doit le bourrer de médicament parce qu'il flanche, incapable de suivre le rythme de notre esprit. Vivement qu'on le remplace par de la ferraille (le fantasme du cyborg) pour pouvoir faire les choses sans effort.

Voilà, au mieux, la vision occidentale du corps humain par rapport à l'esprit humain.
C'est lié à notre déconnexion du bas et interdépendant de la virtualisation de notre société.

On oublie que le corps physique est intelligent, vivant , adaptable et qu'il répond clairement à ce qu'on croit et ce qu'on attend de lui. Si on le considère incapable il le devient.

Toutes les techniques orientales sont liées à une intégration complète de l'intelligence du corps et de l'esprit humain en interdépendance, il est donc évident qu'un occidental avec nos connexions du bas et nos croyances ne peut absolument pas intégrer ces voies là.

 

                                                                                                      ********


L'esprit humain est une construction temporaire (donc la pellicule du film), la lumière ne vient pas de lui, il la filtre. Il disparait en se déconstituant à la fin du film.
L'esprit divin est la lumière, il est clarté totale sans forme.

Lors de la déconstruction de l'esprit à la mort (l'état intermédiaire) qui est vécue en temps non linéaire, on peut passer un petit bout d'éternité dans ses paradis si on a envie, mais c'est une compensation de ce qu'on n'a pas pu incarner
Notre vision de notre esprit nous déresponsabilise de la jouissance de notre vie, nous avons accepté depuis des millénaires que la vie est une souffrance, et que vivement la mort qu'on aille au paradis si on a été gentil. Ce type de gogo spiritualité fait des moutons handicapés de leur vie et de leur jouissance.

Ca nous déresponsabilise de notre existence et de notre capacité à jouir de qui nous sommes.
La spiritualité c'est chercher à incarner son paradis sur terre en faisant descendre le ciel sur terre, pas attendre la mort en collectionnant des points et en espérant mériter un quelconque paradis aseptisé


                                                                                                      ********

La spiritualité commence par la responsabilité totale, ce qui est totalement absent de l'esprit d'un occidental moyen.

A noter que la responsabilité de chacun sur sa vie est la réponse à tous nos problèmes de société.(la politique, l'écologie, la société de consommation etc..)

Tant que chacun ne l'aura pas intégré on sera au même niveau à tourner en rond :)

Le bouc émissaire, le guerrier, le sauveur, etc.. sont autant de délires collectifs tellement incrustés socialement qu'ils nous dégueulent de partout et que personne ne les voit plus.


S'en débarasser chacun à son niveau fait partie des challenges d'évolution de chacun.


PS:


Le 'bouc émissaire' (inconscient): chaque fois que le 'mental tout puissant' de notre société estime que quelque chose ne s'est pas passé comme il le prévoyait, il part du principe que c'est la faute d'une puissance cachée quelconque.
Cette puissance ou cet individu (le bouc émissaire) doit donc être découvert et éliminé pour que la vie reprenne son cours normal.

Dans les entreprises, les services publics etc.. se déresponsabiliser pour ne pas être le bouc émissaire occupe 60% de l'énergie de tout le monde. Les 30 % suivant servant à éviter que celui du dessous te pique le poste et à essayer de prendre celui du dessus.

Il reste 10% de productivité effective.
Avec le bouc émissaire en moins on serait tout aussi efficace en bossant 90% de temps en moins :)


Le guerrier: Celui qui justifie son existence par les problèmes et donc devient créateur des adversaires pour justifier son existence.


le sauveur : celui qui justifie sa vie en voulant sauver les autres, et donc devient créateur des problèmes pour sauver les autres.


Tout le monde est tout puissant dans son monde et accepte ou non les choses. On ne peut rien imposer.
Le monde dans lequel nous sommes est donc notre reflet à tous, ni plus ni moins et pas la conséquence d'un quelconque dirigeant, politique , ou complot obscur d'un quelconque démon :

 

La croyance que nous n'avons pas le choix etc.. est superficielle et quand nous réalisons que nous avons tout choisi, ça devient plus compliqué , car ça nous met face à ce que nous sommes, cependant c'est la porte de sortie.

 

Car ce que nous créons nous avons le pouvoir de le changer en nous changeant nous à l'interieur. A chacun de s'écouter pour trouver sa voie qui n'appartient qu'à lui.

 

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archive 2012
commenter cet article

commentaires

Laurent 03/05/2012 01:36

Salut Christophe. J'imagine que l'on peut associer les témoignages de NDE a des constructions spirituelles puisque après il y a le sans forme? Cependant, il semblerait que malgré des référentiels
culturels/religieux différents (orientaux, occidentaux, etc), les descriptions (lumière, amour absolu, etc)se recoupent assez bien. Y aurait t-il des constructions spirituelles
"transcendantes"?
Question plus perso: Quel est l'impact d'une naissance fort traumatique sur ma capacité de jouissance de la vie/incarnation?
Est-ce que la résolution passe par l'ancrage et le travail sur le bas?

espritdelaforet.over-blog.com 03/05/2012 07:22



Une NDE s'apparente à un voyage astral aléatoire, mais pour moi il s'agit d'une expérience spirituelle provoquée par l'ame, pas du processus de destructuration de l'esprit.
Disons que c'est l'ame qui choisit la mort ou la vie pour nous, si elle n'a plus rien à apprendre elle nous tue d'une manière ou d'une autre, et si elle estime que c'est pas fini, tu peu etre en
morceau mais toujours viviant :)

Donc dans ce cas elle ne cherche pas la mort, mais à provoquer une prise de conscience dans la vie de la personne, pour différentes raisons.


Les constructions spirituelles sont souvent issues de croyances collectives, chacun à sa variante, mais c'est normal qu'elles se recoupent. Elles sont liées en grande partie aux croyances
familliales inconscientes (donc aux religions ancestrales, même niées ou enfouies dans l'inconscient famillial).


Toutes les naissances sont en réalité traumatisantes dans notre monde. Ceci dit plus c'est le cas plus on se ferme à la réalité. Mais le problème n'est pas esclusivement issu de la naissance.



Kerleane 02/05/2012 23:43

Toujours excellents ces points de vue décalés pour penser autrement et donc évoluer, merci... J'ai vraiment une perception très différente du mythe du cyborg. La dualité corps/esprit est très
occidentale en effet, mais chrétienne/ancienne plus que scientifique/moderne. Dans la vision mécaniste du monde, "sciences dures" depuis la Renaissance, la conscience n'est que le produit d'une
interconnexion de neurones, de même qu'un programme informatique, aussi impressionnant soit-il, n'est jamais que le produit des basculements des transistors sur lesquels il est construit. D'où le
rêve du cyborg, réparable ou du moins reproductible, contrairement à nos bons vieux corps biologiques, et donc permettant de dépasser la mort. Cette vision est a priori bien plus branchée sur la
matière (=le bas?) que sur l'esprit (=le haut?): en fait, la culture occidentale est de plus en plus matérialiste (révolution industrielle, etc) et peut-être même de plus en plus responsable depuis
le Moyen Age (où il suffisait de prier pour que tout s'arrange, au plus tard une fois mort...). Au point que, désormais capables de comprendre sur quels écosystèmes nous avons les pieds, nous nous
soucions collectivement du futur de notre planète... sans pour autant être capables/assez responsables pour agir individuellement.
Peut-être l'occident souffre-t-il plutôt d'un problème d'alignement du haut et du bas? le haut=quelle vision pour le futur de l'humanité, enfin pour ceux qui ne croient pas à 2012 ou qui ont décidé
de rester, contente de lire que je ne suis pas la seule... et le bas = comment utiliser au mieux les ressources au service de cette vision?

espritdelaforet.over-blog.com 03/05/2012 07:22



"Confusion matériel / matière."
Notre société est faites de constructions mentales manifestées (villes, bagnoles etc..).
Nous avons perdu la connection avec les énergies primaires depuis longtemps.

Nous sommes dans une logique de virtualisation, ceci dit le mouvement s'inverse doucement.
Les énergies primaires son vastes, et le fait que personne ne voit plus au dela du mental en occident (même les gens qui ont des perceptions subtiles souvent), en dit long sur notre niveau.

Une énorme confusion entre la forme des choses et leur réalité. Le mental créé l'illusion du solide et de la forme, mais aussi celle de l'energie : c'est son role de modéliser.
Si on le met en maitre, on confond le fond et la forme des choses, et on accorde plus d'importance à l'apparence qu'au fond des choses.

Beaucoup de gens en spirituel sont en réalité dans l'apparence, à cause de cette confusion.
Combien de gens avec des perceptions subtiles croient que le monde est constitué d'égrégore, ne voyant pas que l'égrégore c'est juste ce qui donne la 'forme'.

Mais bon, je suis un des rare dingue à préférer percevoir sans forme et dans le silence plutot que donner une forme même énergétique aux choses.
Sa fait qu'au moins je sais à quoi je m'adresse et à que j'ai une idée plus réelle des choses.




matteuv 02/05/2012 10:36

Donc à chaque fois qu'on se sabote soi même, il y a en fait une recherche inconsciente de bénéfice derrière ? Ça veut dire que toute auto destruction est en fait une recherche maladroite du bonheur
?

espritdelaforet.over-blog.com 03/05/2012 06:32



C'est un très bon résumé.


Notre structure est très logique, mais elle se créé en couches de contradictions à partir d'évenements sources anodins, vécus comme des souffrances, alors qu'en réalité ils sont souvent
ridicules. Ceci dit il faut bien se structurer, et notre monde n'est pas le paradis :)



catherine lachman 02/05/2012 09:29

waouh, un grand merci...parfait pour démarrer la journée ce petit rappel...

Mymy 02/05/2012 01:20

Ca veut dire que lorsqu'il nous arrive toujours la même situation c nous qui la créons à chaque fois malgré le fait que cette situation puisse nous faire souffrir énormément ? Dans ce cas comment
faire pour sortir de ça et prendre conscience ???

espritdelaforet.over-blog.com 02/05/2012 07:36



Chercher ou est le bénéfice secondaire inconscient en premier lieu.
Résoudre ce que le problème nous apporte pour qu'il ne se représente plus.


Tous les cas sont particuliers