Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 22:19

"Le rôle des parents est de limiter,
celui des grands parents de réconforter,
l'enfant, lui, cherche les limites du monde relatif dans lequel il doit évoluer,
si on ne lui donne pas il provoque jusqu'à les trouver.
Mais mettre des limites à l'autre ou essayer de le transformer
pour changer ce qu'il est, voilà la nuance que personne ne connait.
Nul besoin d'éduquer : l'enfant perçoit tout et s'approprie ce qu'il sait,
à partir de la palette énergétique de ce qu'il a côtoyé.
Nul besoin de faire semblant d'être parfait ou de lui donner un "modèle" de société,
il perçoit ce qu'on est au fond et c'est ce modèle qu'il prend ou ne prend pas,
suivant l'oeuvre qu'il veut créer ici bas."

Pour le mental :
Chaque génération vibre à une fréquence différente, il y a donc impossibilité de faire comme la génération d'avant.
Il y a forcément une grande incompréhension entres les générations, c'est particulièrement vrai dans cette période où le temps est accéléré et où il y a un monde entre chaque "fréquence" de génération.

Inconsciemment (pas toujours visible ouvertement, car souvent il y a une couche d'adaptation qui fait vernis dans le mental, mais le fond reste le même) :

Nos grand parents considérent la femme comme implicitement inférieure et les enfants comme leur possession.
Nos parents croient encore qu'on éduque à coups de baffes même s'ils reconnaissent une certaine capacité à changer aux enfants.

Notre génération essaie tant bien que mal de se trouver pour incarner ce qu'elle est, en cherchant comment transformer l'éducation de nos parents et le monde où l'on vit, sans tout démolir ou se revolter. (ce qui ne sert à rien et ne permet pas de changer). Elle a le pouvoir de "voir" les problèmes mieux que les parents, mais pas l'énergie pour changer ouvertement.

Les jeunes enfants savent ce qu'ils sont venus incarner et refusent de prendre nos problèmes ancestraux.

Les écarts sont donc énormes entre nous.

A noter que depuis récemment beaucoup de grand parents en mourant libèrent des problèmes karmiques importants pour toute la famille, au lieu de les transmettre aux ainés comme ça se passait avant.


Le changement a donc lieu qu'on le veuille ou non et au pire les problèmes mourront avec nos Egos.
"voir" et "pouvoir" sont très différents, et il faudra encore plusieurs générations pour que les changements soient évidents dans les structures figées de nos sociétés. (institutions).


Une difficulté importante pour la mère :
Dans le système mental acutel, elle est implicitement soit une sainte, donc responsable par l'oeuvre du saint esprit de la bonne santé et du bon comportement de ses enfants, ce qui est ingérable pour elle. Soit une prostituée qui ne se soucie pas de ses enfants.

Il suffit de voir un enfant faire une crise dans une grande surface pour voir tous les regards accusateurs "fustiger" la mauvaise mère prostituée. Alors qu'elle essaie tant bien que mal de passer pour une sainte qui maîtrise sa progéniture et la "contrôle".

En fin de compte, lâcher ces deux croyances profondes de "sainte" ou de "prostituée" pour pouvoir trouver qui on est.
C'est fondamental pour les femmes, sans ça elle restent enfermées dans des rôles qu'elles ne peuvent jouer.

Pour le père c'est la "peur du loup" qui pose le plus de soucis.
Le père devient implicitement responsable de nourrir sa famille, et de la protéger de tous les maux qui peuvent s'abattre sur elle de l'extérieur.  Soit il devient parano et enferme tout le monde derrière des règles mentales, des résidences privées, des alarmes et des codes (donc protection illusoire par l'argent) soit il est implictement un mauvais père ( qui ne gagne pas assez ou ne protège pas ses enfants et sa famille).

Le loup c'est celui qui vole la nourriture de la famille et menace les enfants pour le mental.


Dans la réalité c'est l'esprit de liberté et le fonctionnement "en meute", on est loin du "démon" que le mental montre mais plutot face à un archétype très intéressant à intégrer.

Guère étonnant que les loups aient presque tous disparu dans notre société, où personne n'est solidaire et personne n'est vraiment libre. Amusants ces loups qu'on essaye de "parquer" dans des réserves.. apparemment l'homme n'est pas prêt à retrouver sa liberté sans changement fondamental.


Lâcher ces croyances au fond remet en question toute la structure mentale. Un travail très très profond à faire puisque tout est construit dessus ou presque dans nos comportements sociaux.

 

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2010
commenter cet article

commentaires