Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 18:20

"Chacun veut être parfait,
et fait semblant d'évoluer,
quoi de plus simple que de faire semblant d'aimer,
pour refouler sa perversité,
à la fin ce qui est caché est révélé,
et nul ne peut nier le monstre qu'il est.
Si le monstre enfermé dans la crypte n'est pas libéré,
alors il apparait dans le monde manifesté.
Quand le monstre est apprivoisé et vu tel qu'il est,
alors il disparait et l'ange est révélé."

Pour le mental:

L'homme évolue du niveau animal au niveau angélique ( disons le niveau du 'saint', car les vrais anges ne descendent jamais dans le relatif ). Il passe par des mondes émotionnels, où les désirs et les passions s'expriment directement, provoquant violence et excès le plus souvent, par des mondes mentaux comme le notre, où l'émotionnel est refoulé et 'contrôlé' par des règles mentales ou égrégores qui se battent, et où l'émotionnel finit par sortir sous forme de conflits ou d'excès sadiques individuels ou collectifs, pour ensuite atteindre le monde spirituel et évoluer dans des niveaux supérieurs, jusqu'à dépasser le niveau humain et notre réalité.

De par la nature du monde où nous évoluons, chacun de nous a le  pervers, le fou et le sadique cachés en lui : un tas de blessures émotionnelles refoulées depuis l'enfance sont présentes en nous. Cet aspect est bien caché sous les règles 'mentales' pour la plupart des gens, et notre société se contente d'enfermer l'émotionnel blessé derrière des couches de 'règles'. Bien évidemment l'émotionnel sort de tous les côtés soit par petites touches, soit en conflits importants.

Nous sommes tous soumis à cette éducation de refoulé.

 

Si cet aspect est refoulé, alors le fou, le pervers ou le sadique apparaissent dans notre réalité soit sous forme de quelqu'un d'extérieur soit dans des actions et des 'réactions' incontrôlées chez nous.

Si cet aspect est accepté, on peut avoir le 'choix' conscient de laisser ces  aspects de nous même s'exprimer ou non au lieu de les 'subir', et ensuite d'aller guérir ces blessures émotionnelles,  pour ensuite seulement, se libérer du poids des règles du mental. Quand le couvercle du mental s'ouvre, alors le monde spirituel au delà du mental peut s'ouvrir et en le parcourant vers le sans forme on peut accéder petit à petit au réel.

Notre monde 'mental' est en train de se transformer en monde spirituel, cela prendra encore des centaines d'années, mais à terme tout le monde y viendra.

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2010
commenter cet article

commentaires