Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 08:40

Hier, alors qu'on prépare gaiement le barbecue avec ma femme et Corinne (une copine) on s'aperçoit qu'une des poules qui était déjà pas très bien est très mal en point.

Elle a le cul en sang et elle ferme les yeux à moitié tellement elle est mal. Elle est manifestement proche de la mort, mais ça fait plusieurs jours qu'elle est comme ça, bien que je n'ai pas remarqué avant la gravité de son état.
Elle est pourtant présente avec le coq et les autres poules pour participer au barbecue (les poules sont aussi affectueuses que des chiens ou des chats contrairement à ce qu'on croit par commodité culinaire).

Mon réflexe est de l'achever (sic !) pour 'l'empêcher de souffrir' mais le ressenti renvoie tout autre chose.

L'information est qu'il ne faut pas l'achever au risque de la priver de la jouissance de sa fin de vie et de son agonie (!).
L'information est renvoyée avec beaucoup de douceur par sa part spirituelle (collective peut être mais bien présente pour moi).

Celle ci en profite pour rajouter que ce qui me dérange, c'est qu'elle me renvoie à mon propre corps en mauvais état et à ma propre agonie et que je veux juste l'oter de ma vue.

Première expérience : "accepter son corps même dans un état pourri et profiter quand même de la vie".
Je te raconte pas la tête de Carine et Corinne, mais on est ok sur ce point. On cherche quand même des points de diffusion avec elle et on trouve.

La journée se passe et effectivement bien qu'elle capote par moment, la poule participe activement au repas comme les autres sous la table et semble prendre plaisir à être là.
"Si vous acceptiez de regarder vos mourants et vos blessés en face au lieu de les cacher pour ne pas voir la réalité, vous réaliseriez dans quel état la négation de vous mêmes vous met, et vous comprendriez à quel point se nier vous détruit de l'intérieur".

Le ressenti renvoie sur tous nos blessés, malades, amputés, qui ne présentent pas suffisament 'bien' et qu'on maquille et qu'on cache, les laissant souffrir loin de notre regard et ne leur laissant plus de jouissance
de la vie par 'commodité' extérieure. Un blessé devant souffir en silence bien évidemment.

Et nous mêmes, tous moisis à l'intérieur, mais devant présenter bien à l'extérieur..

Le soir venu, le coeur un peu lourd je demande s'il faut que je l'achève (je déteste blesser un animal), et la réponse est toujours non.
L'information est de la laisser à l'extérieur du poulailler, confortablement installée pour qu'elle puisse voir le ciel en mourant (elle ne bouge presque plus mais respire encore).

Je lui fais mes adieux et je m'en vais.

J'ai été renvoyé à ma propre agonie et à ma propre mort, mais sous l'angle de l'émerveillement spirituel une partie de la nuit (la beauté des derniers moments à contempler la vie etc..) terriblement étrange et dérangeant, de partager l'expérience de la poule en partie.
(un acte comme celui là n'est pas anodin pour moi, parce que je dois accepter de partager l'expérience de la poule même si c'est sous mon miroir humain).

A un moment dans la nuit je sens qu'elle est bien morte.

Le lendemain je vais chercher son corps raide, il ne reste rien pour moi dedans (comparé à sa conscience qui était immense même lors de son agonie ou la veille) juste un corps raide insignifiant.

L'information est de la jeter à la poubelle sans regret, puisqu'elle a vécu ce qu'elle devait et n'est plus là.
Enterrer nos morts avec force rituel (même une poule ou un animal domestique) nous ramène au culte de notre Ego, au détriment de la conscience qui grandit de l'expérience et jouit de la vie comme de la mort et qui jouit même de sa propre agonie (comme je l'ai appris avec étonnement).

Expérience très puissante à vivre en symbiose avec une conscience divine, qu'elle soit de poule ou d'humain (à ce niveau la distinction est insignifiante pour moi).
J'aime bien les animaux, parce qu'il ne trichent pas avec ce qu'ils sont, ils sont toujours en train de s'exprimer clairement sans faux semblants, parce qu'ils n'ont pas le libre arbitre, et cela n'enlève rien à l'expérience de l'humain.

PS:
Amusant de vivre avec une poule l'information qui était venue pour un homme en fin de vie, venu chez moi. (3ème cancer et abandon de la chimio).
Accepter que la douleur lui permet d'être présent un maximum dans ce corps, vivre au max ses derniers moments en prenant plaisir à tout, même avec un corps à l'agonie, et ensuite lâcher complètement prise quand sa conscience est prête à partir, plutot que vouloir toujours être à moitié entre deux états.
Il avait paru satisfait de la réponse, alors que les curés, lamas et autres n'avaient pas pu répondre au sens de son expérience semble t-il.
(avec des histoires de vacuité ou de paradis qui ne l'intéressaient pas).

PPS:
J'ai demandé à Pascal (mon copain clairvoyant) si j'avais tout compris de cette expérience et il m'a juste dit que la seule chose que je n'avais pas comprise est: "que la poule m'avait fait cadeau de la vie", marrant non?
Mais accepter sa mort même à travers l'autre, ça n'est pas moins qu'accepter sa vie pourtant :)

PPPS:
Y'a quelque chose qui a sauté avec ces histoires de curés, de nonnes et de nazis que j'ai traitées la semaine dernière sur les gens qui venaient chez moi.
Pour moi le terrain ou les poules répondent avec une conscience divine tout pareil que les humains maintenant, comme si une focalisation sur l'humain avait sauté au passage.
Tout est beaucoup plus clair et plus simple, je commence même à voir la perfection de l'agonie et de la mort, surement que ça s'arrange pas :)
Y'en a qui accompagnent des humains en fin de vie, moi c'est une poule, va savoir :D

PPPPS:
Sinon Corinne et Carine  ont réussi à diffuser les points de cristalisations de l'église à côté de chez moi qui était pourtant toute pourrie par les guerres de religions.
Autonomie et efficacité semblent être les maitres mots de ce nouveau paradigme.. décidément c'est la fin des gourous, je vais devoir me recycler dans les poules :)

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article

commentaires