Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 11:23
Quelques éléments fonction de mon travail sur les autres et moi-même, donc mon expérience personnelle.
Je bosse sur ce niveau-là depuis deux ans : c'est l'enracinement et le travail sur le bas si on préfère.

Jouir du monde, se mouiller dans son incarnation.
Le ventre est le deuxième cerveau disent les asiatiques.
C'est on ne peut plus vrai.
Si le mental sert à donner une forme au monde, l'émotionnel sert à lui donner sa couleur.

Toute la partie lié au ventre renvoi sur la couleur de son expérience de vie (par exemple juste pour comprendre : en rouge = passion, en noir = négation,  en rose = plaisir, etc...)
L'émotionnel permet de vivre les choses, il est conçu pour se décharger instantanément.
Le spirituel est incolore et neutre, la couleur qu'on donne à l'expérience influence directement les évènements qui en seront conséquence !
Par exemple : faire l'expérience des liens humains est l'information incolore et neutre, en rouge sa peu faire des conflits ou un rapport passionnel, en noir la guerre, en rose le plaisir partagé etc..
 

Le ventre renvoi à ce qui nous nourrit et nourrit notre conscience.

Tout le circuit de la nourriture est profondément lié aux expériences de vie que l'on créé.
On se sert un plat (une expérience).
Il a bon gout, mauvais gout, on le savoure ou on s'en gave.
On l'avale ou il reste coincé en travers.
Si on ne 'peur pas l'avaler' on le vomit ou le rejette.
On le digère, une part nous nourrit (fait grandir la conscience), une autre part ne peut pas être intégré, et vas être rendu à la terre.
Elle refera un nouveau cycle pour nous être servit à nouveau sous une forme qu'on peut intégrer. (une autre expérience)
Le cycle de digestion renvoi entièrement sur le cycle d'expérience de vie.
 
 

Dysfonctionnements chroniques de notre civilisation.
La peur de la vie à conduit à divers dysfonctionnement chroniques, car l'égo (donc le système de survie) saisie cette partie de nous avec force.
L'égo ayant saisie l'émotionnel, il va utiliser ses trois outils pour le polariser (négation = souffrance, anesthésie = monde sans saveur, fuite = activités ou fonctionnement compulsif).

L'émotionnel exprimé en armure et non plus en vécu.
Les occidentaux sont entourés de leurs émotions comme une espèce de couche de crasse, qui se veut protectrice mais qui ne protège de rien au fond.
Ils ne vivent pas les choses, ils les accumulent.
Les personnes s'enferment dans leurs blessures émotionnelles et la couche devient grise, ce qui enlève la couleur du monde au sens propre.
Les personnes ne s'aperçoivent pas que leur monde devient gris et sans saveur, car c'est quelque chose qui est acquis de naissance et considéré comme normal.(métro, boulot , dodo ).
Seul un énorme nettoyage à ce niveau permet de voir la différence : un éveil de Kundalini vas nettoyer tellement fort que les couleurs reviennent d'un coup, ce qui donne à la personne l'impression d'être au nirvana en voyant le monde.
Ce décrassage peut se faire petit à petit : la Kundalini c'est comme nettoyer sa maison au lance flamme, sa fait propre mais si tu prends pas le plafond sur la tête et que tu survie tu peux t'estimer heureux.
On peut pas dire que ça soit une solution intéressante, et généralement elle est vécue spontanément et pas vraiment recherchée.
Ceci dit il existe plein d'énergies et de lieux qui recyclent l'émotionnel et savent le nettoyer, l'idéal étant de lui redonner un fonctionnement normal.
Bien évidement prendre le temps de le faire, quand on est un cochon qui se roule dans la boue pour se sentir en sécurité toute sa vie, sa peu être compliqué de se laver.
Une fois propre on peut se sentir 'à nu' et vulnérable.
 

L'émotionnel utilisé en manipulation
La tête et le ventre son en interaction, quand les deux sont mal employés (ce qui est le cas général chez nous), l'émotionnel intoxique le mental qui lui-même intoxique l'émotionnel.
Sa fait un cercle vicieux.
Beaucoup de gens utilisent leur propres blessures émotionnelles pour intoxiquer le mental de l'autre.
On se sert des blessures émotionnelles de l'autre qui résonnent avec les nôtres, pour le rendre incapable de penser de manière cohérente.
C'est le fonctionnement de type harcèlement, utilisé de manière constante et continue dans tous les niveaux de notre société, et considéré comme 'normal'.
(chantage affectif, relations amoureuses exclusives, harcèlement moral au bureau, jouer sur la peur de l'exclusion des autres etc..)
La manipulation collective est chronique dans notre société, elle consiste à imposer aux gens un émotionnel qui n'est pas le leur, principalement par le biais des médias.
Si on veut sortir de ce système il faut étanchéifier son émotionnel par rapport à l'émotionnel imposé de l'extérieur.
Donc remettre une isolation dans son expérience, sinon on laisse le journal de 20h programmer notre expérience de vie, et on peut pas dire que sa fasse un super futur !
 
Problèmes de poids chroniques.
Travail à faire autour de l'émotionnel principalement, et la volonté d'intégrer toutes les expériences ou de les contrôler.
J'y bosse fortement, mais bon on fait ce qu'on peut, j'ai tendance à vouloir vivre toutes les expériences en même temps :)
Comme on a tendance à intégrer tous nos problèmes émotionnel dans notre masse graisseuse, se mettre au régime nous met face à tout l'émotionnel qu'on n'a pas su gérer.
Autant dire que c'est pas simple suivant les cas.
La plupart du temps la personne est obligée de trouver un substitut de fuite (sport à outrance, boulot à outrance,  ou autre fuite) pour compenser.
Résoudre cette problématique au niveau émotionnel n'est pas super simple, il faut en premier travailler à remettre le ventre dans un fonctionnement normal si on veut faire un vrai travail de fond.
Ceci dit si je trouve une solution miracle, je ne manquerais pas d'en parler, je travaille sur le sujet à chaque fois que c'est possible avec les gens qui me posent la problématique.
Sur les autres c'est plus facile à voir :)
 
 

Quelques précisions:
- C'est le centre qui dirige (le cœur), pas la tête ou le ventre, quand ce fonctionnement est remis la tête et le ventre peuvent se remettre à marcher.
Bien évidement ce n’est pas un travail simple, toute la démarche spirituelle consiste à remettre le fonctionnement du centre en place.
Sinon on va alterner les moments ou le ventre (l'émotionnel) dirige et les moments ou la tête dirige, mais dans les deux cas sa seras dysfonctionnel.
- Le centre (l'amour) n'a rien à voir avec le ventre (l'émotionnel).
L'amour n'est pas véritablement expérimenté dans notre société, nos rapports amoureux sont des rapports de ventre (je te séduit, donc je te donne envie de me bouffer, puis c'est ton tour, tu me bouffe, je te bouffe etc..
Un couple actuel c'est cela : je te bouffe, tu me bouffe, pour changer ce système il faut accepter d'évoluer très fortement.
Pas simple mais faisable doucement aujourd’hui.
- Une bombe qui expose dans la matière, c'est de la colère qui se manifeste concrètement.
La guerre est entièrement lié à de l'émotionnel refoulé qui se vide à certains points du globe, simplement parce qu'on n'exprime plus son émotionnel naturellement.
La problématique est complètement la même que l'eau.
Naturellement l'eau s'écoule dans la foret, sans poser de problème.
Puis un occidental trouve malin de bétonner.
Voyant que sa pose un problème d'évacuation de l'eau, il vas faire des égouts et tout un système 'contrôlé' pour le gérer.
Quand le système déborde, ça explose de partout et l'occidental moyen ne fait pas le lien entre le béton des villes et les inondations.
L'erreur au départ est d'avoir voulu contrôler au lieu de laisser le naturel se faire.
La guerre est la même chose : un énorme tas d'émotionnel qui se vide parce que les gens ne l'ont pas évacué à titre individuel.
Soit on donne une baffe à la bonne personne, soit on passe sa vie à faire la guerre au reste du monde.
Il est donc important de vivre l'émotionnel au bon endroit sinon il devient une blessure chronique qui s'exprime indéfiniment.
 

Travail à faire:
a) Désengorger l'émotionnel
Chercher des lieux liés au recyclage de son émotionnel, attention ils seront perçu en négatif la plupart du temps en clairvoyance.
Normal le service d'éboueur ça pue un peu et ce n’est pas les anges qui s'en chargent, plutôt les asticots et autre trucs qu’on n’aime pas côtoyer en direct :)
Mieux vaut y aller sans trop ouvrir les perceptions, a moins d'être au clair avec la notion d'excrément (terre intérieure) et de recyclage.

b) Enlever les interdits à l'expression de l'émotionnel et remettre la clarté dans le corps émotionnel
Remettre un fonctionnement normal et accepter d'exprimer ses émotions au bon moment et à la bonne personne.
Mieux vaut une petite colère de rien du tout exprimé en un instant et qui s'évacue (pas un truc qu'on envoi dans la gueule de l'autre), plutôt que de la haine chronique enrobée dans du politique correct qui s’accumule jusqu’à l’explosion.

c) Fermer les blessures émotionnel et recréer l'étanchéité de son expérience pour sortir de la manipulation collective.
SA créé des failles dans le corps émotionnel et nous rend poreux et vulnérable à l'émotionnel collectif.
Chercher des lieux qui résonnent sur ce boulot la ou trouver des pratiques qui permettent de le faire.

Quelques résonnances:

'Laisser l'éclosion du mental à la con, comprendre son propre système d'indigestion'
'Laisser la peur à l'autre état de stagnation'
'Comprendre le sens d'un évènement refoulé par l'action du moi distingué'
'Laisser l’égo (égout) de sobriété décharger le complexe de l'agent mal configuré'
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Fombeure 30/06/2013 10:53

Remarquable article plein de clarté et de sources importantes d informations. Suivant moi même des soins, j en arrive peu a peu aux mêmes conclusions. Merci beaucoup pour tant de choses si évidentes qui ne peuvent l être U avec un réel travail sur soi.