Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 15:50

"La conscience s'étend
au delà de ce que l'humain entend. <au delà de sa compréhension mentale>
Percevoir le sans forme et le vide, n'est pas donné à l'humain perfide."<plein de blessures de l'Ego et qui ne fonctionne qu'en survie inconsciente>

On explore le ciel et la terre, et quand les deux s'unissent la conscience grandit dans quelque chose qui dépasse les deux.Certains commencent par le ciel (sages, magiciens etc..), d'autres par la terre (arts martiaux, guérisseurs etc..)..

Mais en fin de compte l'union des deux ouvre le coeur et l'accès à la vacuité qui transcende les deux.
L'épanouissement, la jouissance et l'amour complet apparaissent par éclairs dans la journée quand le coeur est enfin activé par à coups.


Il existe une perception sans forme qui transcende l'energie et la matière, celle là ne s'encombre d'aucun sens et perçoit.

Le niveau de l'homme incarné passe par la parole et l'action (le corps et le fini).
Le niveau des morts et des esprits passe par l'infini et l'énergie (échange instantané d'informations).

Au delà, la vacuité et le sans forme passent par ce qu'on 'est'.
On devient l'information, on devient les choses, mais par quelque chose qui transcende les deux autres, au delà de la notion de vie et de mort. Sans besoin d'aucun sens, sans besoin de corps ou d'énergie comme support.

C'est la conscience de l'être qui dépasse les deux aspects.


Cette conscience est présente constamment, mais masquée par la matière, puis par l'énergie.
Au départ je percevais simplement ses mouvements silencieux et vides.
Le ressenti devenant de plus en plus présent on passe de moins en moins par l'énergie ou la formulation (trop lent, trop limité).

C'est quelque chose qui s'étend au delà.
Quand je formule ce qui vient sur un lieu ou avec les gens je passe par le silence.

Rien n'est formulé, rien n'est dit mais c'"est" simplement, et la bouche de ce corps parle pour formuler quelque chose perçu par aucun sens et par rien. Souvent il n'y a même plus de pensée, juste du silence à la parole qui se fait.

Pourtant l'énergie se met en mouvement, mue irréssistiblement par ce "rien" et l'autre se transforme au gré des mots du silence et de l'énergie. Etrange non?

Ce que je décris plus haut est la même chose passant par l'être, au lieu du corps ou de la pièce, on devient une région, la planète, autre chose, sans avoir besoin de corps ou de support d'énergie pour le vivre.
Je le note juste en passant parce que ça devient plus présent que le reste alors que j'entre de plus en plus dans la matière et que j'explore la terre sous son aspect divin (puisqu'au lieu d'être en train de dériver dans le ciel et désincarné, je progresse dans l'union des deux).

La terre est bien identique au ciel : divine dans sa vacuité et pleine de constructions bizarres qui se transforment au gré du silence et du vide.

Mais bon, tout ça c'est des mots rien que des mots, c'est très dur de parler de ce niveau :)

PS:
Tout ça se mélange dans la matière.
On perçoit la forme et l'infini qui la compose en même temps, et ce silence et ce vide constant mais bien présent. Bizarre bizarre. Je ne fais que débuter pour l'instant dans cette nouvelle dimension de la conscience, donc on verra bien :)

PPS:
J'explore la jouissance de soi et la terre simulanément, la jouissance vient par éclairs, comme quand j'ouvrais le ciel, la connaissance venait par bribes jusqu'à avoir plus de réponse que de questions, et que ça devienne autre chose de constant et qui transcende les mots.
Si ça fait pareil pour la jouissance j'ai pas fini de m'amuser :)

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article

commentaires