Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Liste des stages et inscription : http://www.journal3eoeil.com/

 

26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 12:55

Résumez en quelques mots votre enfance m'a dit un jour une thérapeute. Le mot qui m'est venu est : l'enfer.
Rien à voir avec ma famille ou les événements concrets.

Impossible de communiquer, perdu dans un monde ou je perçois tout mais où je ne peux pas agir.
Comme un vieillard dans un corps d'enfant. La première fois où je me suis senti vieux, j'avais 5 ans.
Tous les grands me paraissaient être des enfants, et moi je me sentais tellement vieux, et incapable de comprendre pourquoi.

Un cerveau qui sait ou ne sait pas, tout simplement, là où les autres doivent lutter et travailler.
Je sais ou je ne sais pas. A l'école j'ai la solution du problème ou je ne l'ai pas. Mais rien d'autre.
Pourquoi travailler? Je ne comprends pas vraiment, mais je renvois l'image qu'on attend de moi.

A l'adolescence je ne me reconnais ni dans les gens, ni dans cette race que je trouve arriérée, ni dans le monde qui m'entoure.
Mensonge et peur partout. Si dieu existe il ne m'aime pas. Il m'a envoyé chez des chimpanzés débiles, qu'est ce que je lui ai fait ?

A 12 ans j'ai compris que le monde n'est qu'une illusion : en programmant une esquisse de jeu en trois dimensions sur mon vieil ordinateur, j'ai vu que je devais programmer les collisions avec les murs. Et là, j'ai compris que c'était pareil que dans la réalité. On ne traverse pas les murs parce que l'illusion (la conscience) programme la collision.

Je me rappelle avoir expliqué à ma mère que pour moi le monde était une prison subtile où on nous enfermait en nous faisant peur de mourir (donc de trouver la sortie).
Et rien de plus.

A 18 ans je vois le mensonge dans la bouche de tous les politiciens, dans la télé et la peur de tout le monde. Pourquoi suis-je le seul à voir ?
Les autres sont vraiment des enfants débiles. Je ne me reconnais pas dans cette société. J'hesite entre la crise de supériorité ou celle d'infériorité.
(incapable d'etre heureux ici : si j'étais vraiment évolué je devrais pouvoir y arriver, pourquoi je n'y arrive pas?)

A 24 ans, éveil de kundalini. Une lumière jaillit brusquement de ma tête et provoque la montée de cette jouissance sans fin.
Le monde se transforme et toutes ces informations que je sais traduire par mes pensées et mes rêves deviennent de l'énergie tangible pour moi.
Je ne suis plus un corps, juste un tas d'énergie qui contemple un film de l'extérieur.

La lumière qui a provoqué tout ça, je ne la lâche plus.
Au début elle joue à cache cache, puis devient de plus en plus tangible.
Puis elle joue à prendre différentes formes et à m'envoyer différents esprits comme maitres, puis elle jaillit enfin du centre, et je comprends que ce n'est que moi même à un plus haut niveau.
L'acteur a trouvé le scénariste et accepte de collaborer avec lui au lieu de le fuir ou de le vénérer.

Un long chemin décrit dans mon premier blog.

C'est cette lumière qui me dit un jour d'écrire un blog alors que je n'ai jamais écrit deux lignes de texte de ma vie.
Pour quoi faire? Evoluer et travailler sur toi. J'écris et tout jaillit spontannément. Il me suffit de revivre les événements de la veille et de les laisser jaillir par mes doigts.

Chaque texte contient en lui même sa propre récompense, je donne et je reçois, les commentaires m'aident à évoluer.
S'ils me heurtent je travaille à faire évoluer ce qui provoque le heurt, sinon je laisse faire.
Des miroirs partout. Je m'attendais à être insulté et rejeté, et en fin de compte je m'aperçois que je ne suis pas seul.

Un jour le coeur dit qu'il faut que j'aille en forêt avec des gens.
J'ai peur de la nature, j'ai peur des gens. Je ne vois pas comment quitter mon bureau d'informaticien.

J'écoute et je fais un pas après l'autre.
D'abord deux amis en forêt pour voir. Puis une personne inconnue seule, puis un plus gros groupe et tout coule, comme pour les textes.
Puis je m'aperçois que gérer 10 personnes ou 50 c'est pareil, tout jaillit spontanément sans rien préparer.
Puis je suis débordé et je dois quitter mon ancien boulot.

Je laisse jaillir l'information du coeur et de plus en plus apparait l'action juste en plus du mot juste, qui m'avait tant manqué avant.
Je m'aperçois que l'action juste guérit aussi et que l'information n'est pas la seule voie : le silence interne et la contemplation s'installent (la jouissance : jouir de ses sens).

Puis je m'incarne de plus en plus, ma clairvoyance devient de plus en plus précise.
Au départ je la subissais, puis j'ai appris à la diriger, et enfin je laisse le coeur décider de ce qu'il montre, lui il sait.
J'étais un idiot, je suis devenu un technicien puis enfin un sage. L'expérience semble la même mais elle n'est pas vécue de la même manière intérieurement.

Et la matière devient de plus en plus réelle et irréelle en même temps, plus je descends plus je monte, à force de percevoir passé et futur je peux voir ce qui crée les chemins de vie.
Les couleurs sont puissantes, les reliefs deviennent très puissants et le silence en moi s'installe au fur et à mesure.

Puis vient le moment de faire encore autre chose.
Et comme d'habitude j'écoute le coeur, ma vie entière m'a démontré qu'il savait, mon rôle n'est que de choisir d'évoluer et de le vivre..

Une moitié de vie terminée. Commence la seconde.
Une demie vie sur la goutte blanche, une vie commence sur la goutte rouge.

En acceptant le monde et la société tels qu'ils sont, au lieu de fuir sans arrêt dans d'autres espaces temps.
Accepter l'ici et maintenant et la transformation du monde actuel, déja bien avancée, alors que meurt l'ancien monde mental et que nait le nouveau monde, plus spirituel.
Nous voulions spiritualiser la matière : c'est en train d'être fait.


PS:
Depuis le milieu de l'année les esprits de la nature sont en transformation, on n'en reconnait plus un seul.
Ils sont en train de se spiritualiser (ils ont tous un pied dans l'unité et un dans la dualité). La matière se transforme réellement, le sous sol n'est plus reconnaissable tellement il change.
L'âme humaine est en transformation, avant elle était cloisonnée par petites étagères des annales akashiques (une âme n'est qu'une étagère pleine d'informations).
Aujourd'hui chaque âme accède aux connaissances des autres, plus de séparation aussi marquée.

La première moitié de l'année est sur le vidage des dynasties, et notre conception du travail et du couple. (la plupart des gens n'en perçoivent que des problèmes de couple ou de boulot).
La deuxième moitié va être plus dure encore, transformant notre manière de voir le monde.

On peut le subir endormi, ou le vivre éveillé, c'est pareil.
Aucune importance, ça a lieu et c'est très bien ainsi.


La fin du monde c'est maintenant(2011). L'an prochain c'est juste le début du nouveau, qui passe par la réparation du pouvoir de chacun.
Suffit de percevoir l'énergie pour avoir une idée de l'ampleur des transformations actuelles.


Juste une fin de cycle et le début d'un autre. Aucune importance en soi, juste prendre plaisir à le vivre ici et maintenant.
Si on ne peut être heureux ici et maintenant, ce n'est pas demain qu'on le sera. Car un monde plus évolué peut malgré tout évoluer encore :)

Et les cycles sont nombreux jusqu'à la sortie de l'humain. juste se centrer sur soi et vivre sa création dans le coeur au lieu de la subir dans la tête.

 

PPS:

L'an prochain les stages seront limités en nombre.

Le travail se fait suivant ce qui vient pour le groupe, mais semble de plus en plus axé sur la goutte rouge (jouissance de soi dans le monde) et la communication avec la terre elle même (accepter de faire partie du monde où on est au lieu de se tenir à l'extérieur). Un travail sur l'autonomie dans le monde de chacun et le recentrage de chacun sur son propre coeur.

 

Je mettrais les détails et les conditions plus tard.

Partager cet article

Repost 0
espritdelaforet.over-blog.com - dans Archives 2011
commenter cet article

commentaires

Jessy 29/08/2011 20:36


J'ai constamment l'impression de naviguer entre la goutte rouge et la blanche, et je me demande est ce qu'il y a un entre deux entre subir endormie et vivre éveiller. j'ai l'impression d'avoir des
période ou je comprend tout et d'autre ou je suis plus mêlé. j'ai hâte d’être capable de tenir le moment ou je me sens calme en paix et en acceptation avec tout ce qu'il peu ce passer. parfois mon
coeur ce remet a battre trop vite comme si une animosité s'emparait de moi comme si il n'étais pas satisfait de mes agir ou mes réaction. est-ce que sa pourrais avoir un lien avec la peur je n'en
sais rien pour l'instant p-e que je m'en fait trop pour rien.


seb 27/08/2011 20:07


Beau cheminement spirituel

Une question me vient à l'esprit, ton niveau actuel spirituelle et de connaissance est-ce le fruit d'un travail d'une vie humaine ou de plusieurs vies humaines?

Par contre le problème d'incarnation, comment peut-on n'être pas suffisamment incarné? Je comprends qu'à la suite d'un choc, on peut vouloir se désincarner, mais n'être pas suffisamment incarné
depuis la naissance.

Merci pour tes éclaircissements.

Merci pour tous partages.


espritdelaforet.over-blog.com 29/08/2011 14:51

Être toujours un tas de vacuité et d'énergie sans forme au milieu de la scène au lieu de la scène elle même. Pénible mais surtout un obstacle a l'évolution. On s'incarner pour faire descendre le ciel que terre pas pour se barrer au ciel. Donc il faut intégrer clairement le corps et l'esprit qu'on regarde dans le bon espace temps et la bonne dimension pour le tansmuter et laisser l'énergie spirituelle venir la ou on est. ( et que le corps et l'esprit le supportent). Cette transmutation du bas est tout le boulot de la goutte rouge.

laurent 08/08/2011 11:15


bon. très bon. merci/


Maya 27/07/2011 22:10


Bon alors quand même bravo pour la gestion des 50 personnes c'est impressionnant comme on s'amuse avec sérieux et dans l'action juste ! Dans ton stage je me suis retrouvée à faire des trucs...
irracontables mais c'était juste simple et beau. Moi qui me demande souvent qu'est-ce que c'est que ce délire, là la question ne se posait pas. La question qui se posait, c'était : que faire,
comment le faire ? Et on le faisait !!!!!!!!!!! Une question pour finir au cas où tu réponds à tes commentaires : que veux-tu dire par "spiritualiser la matière" ? Ca me parle mais je ne comprends
pas. Veux-tu dire que l'esprit s'incarne dans l'humain ? Bonne continuation.


espritdelaforet.over-blog.com 03/08/2011 16:50



Les esprits de la nature sont en train de devenir spirituels. J'ai croisé un troll dans une église qui avait une aura plus grande qu'un archange et une énergie mélange de jouissance et de
spirituel : goutte rouge et blanche mélangée. Le nouveau cycle à commencé à plein d'endroits et les lieux sacrés changent tous de forme.


Le monde change sous nos yeux , les habitudes mentales ne pourront pas le cacher indéfiniment ..



jardin zen 27/07/2011 10:32


une belle lecture pour moi ce matin ...
toujours partante pour ce que tu proposes pour les mois à venir, avec joie ....
bon repos à toi
la jardin zen-marie-claude